Retour sur le jugement imposant à une université de divulguer son « algorithme local » Parcoursup

Bientôt la ParcourDappel 4
image dediée
Crédits : monsitj/iStock
Justice
Xavier Berne

À rebours de la position du ministère de l’Enseignement supérieur, la justice administrative a ordonné cette semaine à l’université des Antilles de dévoiler son « algorithme local » de sélection des étudiants, tel qu’utilisé dans le cadre de Parcoursup. Retour sur ce jugement, à la lumière notamment de l’avis – défavorable – émis par la CADA dans ce dossier.

Voilà qui pourrait donner de l’espoir aux futurs étudiants appelés à être sélectionnés par l’entremise de Parcoursup, le successeur d’Admission Post-Bac. Saisi par l’Union nationale des étudiants de France (UNEF), le tribunal administratif de Guadeloupe vient d'enjoindre l’université des Antilles à transmettre au syndicat l’ensemble des « procédés algorithmiques » utilisés pour traiter les candidatures d’entrée en licence, « ainsi que le ou les codes sources correspondants ».

Un véritable coup de tonnerre, alors que le ministère de l’Enseignement supérieur ou même la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) estimaient que ces « algorithmes locaux » – en réalité des formules dans un tableur permettant de pré-classer les candidats – n’étaient pas communicables.

Une digue qui commence à sauter

Lisez la suite : 92 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...