La plateforme du « grand débat » s’ouvre aux contributions en ligne, sous les critiques

Le débat de la fin 96
image dediée
Crédits : grinvalds/iStock
Loi
Xavier Berne

Depuis ce matin, les Français peuvent déposer, via Internet, leurs contributions au « grand débat national » voulu par Emmanuel Macron. La plateforme choisie par le gouvernement suscite d’ores et déjà des critiques, en raison de l'opacité entourant son fonctionnement interne.

En complément aux réunions locales organisées depuis la semaine dernière en réponse à la crise des « gilets jaunes », les internautes ont désormais la possibilité de participer à une consultation en ligne, via le site « granddebat.fr ».

Après des semaines de flou, il s’avère que les pouvoirs publics s’apprêtent à recueillir les « contributions » des citoyens par deux « canaux ». Les internautes peuvent en effet formuler des propositions dans un espace d’échange public, et/ou répondre à des questionnaires correspondants aux thèmes du grand débat.

Une simple possibilité de déposer des « propositions », sans débat

Lisez la suite : 86 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...