Game Awards 2018 : entre récompenses attendues et jeux surprise

Vous aimez les Doritos™ ? 7
image dediée
Jeux video
Kevin Hottot

Cette nuit, la cérémonie des Game Awards a pris place. À cette occasion, des prix sont venus récompenser les meilleurs jeux ainsi que les joueurs professionnels remarqués pour leurs performances en 2018. C'était aussi le moment pour les éditeurs de distiller quelques annonces de second plan. 

Trente catégories, une centaine de nommés, une quinzaine d'annonces et un homme-sandwich : Geoff Keighley, plus connu sous le sobriquet de « Dorito Pope ». Voilà comment pourrait se résumer la cérémonie annuelle des Game Awards, devenus au fil des ans un rendez-vous important pour l'industrie vidéoludique. 

L'École des fans

Pour ceux qui souhaitent profiter de l'intégralité des trois heures et demi de « show » (uniquement en 360p au moment où nous rédigeons cette actualité), il vous suffit de vous rendre sur YouTube et de vous laisser porter. Pour les autres, voici un résumé des récompenses attribuées hier soir. 

Elles ont été décernées selon un processus de vote mélangeant les voix de 69 médias et influenceurs, qui comptent pour 90 % du total, avec les votes du public, comptant pour 10 %. Un système qui permet selon les organisateurs de faire entendre la voix des joueurs, sans pénaliser les titres sortis sur une seule plateforme ou ayant un public restreint. Les éditeurs sont quant à eux tenus de ne pas faire campagne auprès du jury, sous peine d'exclusion. 

Le palmarès complet est disponible à cette adresse.  On retiendra que le fameux titre de jeu de l'année revient à God of War, développé par Sony Santa Monica, qui devance Assassin's Creed Odyssey, Celeste, Marvel's Spider-Man, Monster Hunter : World et Red Dead Redemption 2. Une sélection qui fait la part belle aux jeux d'action/aventure sortis des plus grosses écuries.

Heureusement, quelques titres plus audacieux et issus de studios plus modestes ont aussi eu le droit aux honneurs. Return of the Obra Dinn, est auréolé du titre de la meilleure direction artistique (devant God of War, RDR2 et Octopath Traveler, excusez du peu). Celeste est titré meilleur jeu indépendant de l'année, tandis que l'excellent Dead Cells est couronné meilleur jeu d'action, au nez et à la barbe de Call of Duty : Black Ops 4, Far Cry 5 ou Destiny 2 : Forsaken

Fortnite repart évidemment avec son lot de récompenses, dont celui de meilleur titre multijoueur, la palme du jeu e-sport revenant à... Overwatch. Dominique McLean (dit SonicFox), connu pour avoir décroché quatre titres en quatre ans à l'Evo est quant à lui couronné meilleur joueur professionnel de l'année. Parmi les récompenses individuelles, une seule a été attribuée à une femme cette année : Eefje Depoortere (dite Sjokz), pour son travail d'animatrice des finales européennes des League Championship Series de League of Legends.

Des annonces à la pelle

Lisez la suite : 65 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...