Freebox Delta et redevance copie privée, une histoire de coût

Delta du trône 100
image dediée
Crédits : Marc Rees (licence CC-BY-SA 3.0)
Loi
Marc Rees

« Nous avons inclus 1 To de stockage ! » a claironné Xavier Niel, hier au siège de Free à l’occasion du lancement de la Delta. Par la même occasion, le trublion des télécoms adresse un nouveau pied de nez aux sociétés de gestion collective sur le terrain de la copie privée. Explications.

Sur la question du stockage, la grande nouveauté de la Delta réside dans ce disque dur de 1 To amovible. L’abonné en devient propriétaire, mais il peut aussi décider de s’en passer et réaliser alors 10 euros d’économie sur sa prochaine facture. Trois autres emplacements sont offerts, sous le capot de ce matériel, avec une capacité maximale de 20 To.

Free pourra bientôt économiser 13 euros de redevance copie privée

Ces précisions ne sont pas neutres sur le terrain de la copie privée. Un secteur où Free a fait régulièrement preuve d’imagination pour payer le moins possible aux sociétés de gestion collective.  

En principe, une box proposant un stockage de 1 To est soumise à 45 euros de redevance. Ce tarif est forfaitaire dès lors qu’on dépasse la tranche des 320 Go. En somme, que Free ait intégré un disque de 320, 500, 750 ou 1 To, le montant payé n’aurait pas varié d’un pouce.

Une réforme est en cours en commission copie privée. Selon la proposition des ayants droit, révélée par Next INpact, le barème maximal devrait être porté à 32 euros pour ce To de capacité. En somme, une fois voté, Free payera pour chaque serveur commercialisé 13 euros de moins aux sociétés de gestion collective.

L’abonné évince les disques externes et leur redevance

Lisez la suite : 71 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...