#Flock est tout colère

Crayon noir 39
Accès libre
image dediée
Dessins

Comme chaque samedi à 13h37, Flock pose son regard acide sur l'actualité dans le domaine numérique. Il publie ainsi une chronique regroupant cinq (ou six) dessins en rebond sur nos articles.

Il ne porte pas de gilet jaune, mais presque. Il s'imagine déjà en train de devoir dessiner une semaine où il aurait la grippe au nom de la montée en puissance du télétravail. De quoi permettre de faire agent de surveillance pour des communes comme Ploërmel où auraient pu être installées jusqu'à 40 caméras (pour 9 500 habitants).

Ce n'est pas Bercy qui a de tels besoins, les contribuables ayant l'habitude de publier directement des extraits de leur vie en public sur les réseaux sociaux. De quoi alimenter les algorithmes en recherche d'anomalie, sous surveillance de la CNIL. C'est pour cela qu'il faut habituer les enfants à ne pas s'approcher des écrans très jeunes. Une solution favorisée par une sénatrice. Mais attention : pas de fessée pour la faire respecter. 

Une chose est sûre, tout cela ne va pas favoriser la paix en ligne, qui n'est déjà pas au beau fixe quoi qu'essaient de faire nos dirigeants qui oscillent entre promesses et compromis. Tout ça ne sent pas bon, mais on peut se rassurer : les droit d'auteurs ne s'appliquant pas aux saveurs, les ayants droits n'essaieront pas d'en profiter.

Cette chronique est financée grâce au soutien de nos abonnés. Vous pourrez la retrouver en accès libre dès la semaine prochaine, comme toutes les précédentes publications de Flock dans nos colonnes.

  • Le télétravail, bientôt une « alternative » à certains arrêts maladie ?
  • 40 caméras de surveillance dans une commune ? Disproportionné, selon la justice administrative
  • Pas de droit d’auteur sur les saveurs, selon la CJUE
  • Bercy fouillera les réseaux sociaux pour dénicher les incohérences fiscales des contribuables
  • Appel de Paris : pour la cyberpaix, Macron entre régulation et coopération avec les géants du Net
  • Contre l’exposition des enfants aux écrans, une sénatrice veut imposer des messages de prévention

chargement
Chargement des commentaires...