Quelle carte graphique choisir ?

C'est votre choix 66
Accès libre
image dediée
Crédits : iStock/pinstock
Carte graphique GUIDE
David Legrand

Que vous utilisiez votre PC pour de la bureautique, de petits jeux ou les derniers titres AAA, votre écran est relié à un processeur graphique. Mais ce marché est complexe et plein de pièges. Voici notre sélection de fin d'année pour vous aider à vous y retrouver.

Depuis des années, AMD et NVIDIA se partagent le marché des cartes graphiques, plutôt à l'avantage du second. En raison de la faible évolution des finesses de gravure et d'un manque de concurrence, le secteur s'était d'ailleurs un peu endormi. 

Mais récemment, les choses se sont remises à bouger sur différents aspects. Tout d'abord les puces graphiques intégrées aux processeurs (IGP) sont de plus en plus véloces, permettant de se passer d'une carte tierce dans certains cas. Ensuite, Intel a annoncé qu'il allait se lancer sur le marché avec un GPU attendu pour 2020. 

Enfin, NVIDIA qui était parti tenter sa chance sur différents marchés est revenu avec une nouvelle architecture : Turing. Elle promet aux joueurs de meilleures performances, mais également de nouvelles expériences à travers le ray tracing ou encore l'exploitation de l'intelligence artificielle dans les jeux. Tout un programme. 

Mais au final : quoi choisir ? Des dizaines de GPU existent et pour chacun, de nombreuses cartes graphiques sont proposées. S'y retrouver n'est pas toujours simple, voici donc notre sélection des bons choix du moment. Et en cas de doute, n'hésitez pas à vous tourner vers la section Conseils d'achat de notre forum

À moins de 100 euros, t'as plus rien : l'intégré comme alternative

Commençons par le cas le plus basique, mais pas le plus simple : celui des PC à petits prix, où la puissance 3D n'est pas forcément le besoin premier à couvrir. Pendant longtemps, une règle était vérifiée : évitez les solutions intégrées.

Elles étaient en effet assez lentes, les pilotes n'étaient pas toujours à jour pour les joueurs et des alternatives viables existaient sous la barre des 100 euros. Tout cela est de moins en moins vrai. Il faut donc commencer par savoir ce que vous cherchez à faire : simplement de la bureautique ou également un peu de jeux.

Ensuite, deux cas peuvent se présenter : 

  • La mise à jour d'une machine existante
  • L'achat d'une machine neuve

Dans le premier cas, cela tout dépendra de votre budget et de l'âge de votre machine. Il ne faut opter pour une nouvelle carte graphique que si c'est l'élément qui vous pose problème. Si votre machine est trop lente de manière générale ou pour certaines tâches nécessitant de la puissance de calcul, vous pouvez avoir intérêt à mettre à jour d'autres composants.

Passer d'un disque dur à un SSD est une première approche intéressante. Vous pouvez ensuite opter pour un CPU plus récent, mais cela impliquera souvent de changer aussi la carte mère et la mémoire, ce qui peut vite se révéler coûteux. C'est pour cela que l'on privilégie cette solution dans le cas du montage d'une machine neuve.

Chez Intel, les processeurs intègrent toujours une partie graphique minimale, bien que plus performante qu'auparavant. Elle sera toujours insuffisante pour jouer à la plupart des jeux, même peu gourmands. N'opter pour une telle solution que si vous avez un besoin purement bureautique, et que le jeu ne vous intéresse pas. 

Intel NUC Hades CanyonIntel NUC Hades Canyon

Il y a une seule exception à cette règle : la gamme Kaby Lake-G. Ces processeurs disposent d'une puce graphique Radeon dans leur packaging, à côté du die du processeur. La solution a l'avantage d'être assez performante... mais aussi très coûteuse. Elle n'est ainsi proposée que sur certains ordinateurs portables et Mini PC comme les NUC de la génération Hadès Canyon d'Intel à base de Core i7-8705G ou i7-8809G. Prix d'entrée d'un barebone à compléter : 850 euros.

AMD propose des solutions plus équilibrées avec des APU de la génération Ryzen. Les modèles R3 2200G ou 2400G peuvent ainsi être un assez bon choix avec plusieurs avantages, dont celui de permettre une large évolution vers des processeurs et des cartes graphiques plus véloces par la suite. Évitez par contre l'Athlon 200GE, peu intéressant. 

Côté cartes graphiques, il n'y a vraiment qu'un modèle qui soit intéressant à moins de 100 euros : la GeForce GT 1030 de NVIDIA. Elle existe dans différents formats, dont du Low Profile ou du refroidissement passif. 

ASUS GeForce GTX 1030ASUS GeForce GTX 1030

La GTX 1050 (Ti) pour sa consommation, la RX 570 pour les performances

Si l'on monte en gamme, NVIDIA est souvent considéré comme sans concurrence. Ici, on cherche avant tout un produit compact, silencieux, peu cher et peu gourmand en énergie. C'est presque la définition parfaite de la GeForce GTX 1050 (Ti) qui conviendra à de nombreux joueurs au budget limité. Elle est parfaitement adaptée à une définition de 1080p, pour peu que l'on ne cherche pas à pousser les paramètres au maximum. 

MSI propose un modèle premier prix pensé pour les machines de petites tailles, avec un large ventilateur et un trio de sorties vidéo (DVI, HDMI, DP). Il est légèrement surcadencé et embarque 2 Go de mémoire : l'Aero ITX 2G OCV1. Mais pour une vingtaine d'euros de plus, vous trouverez une GTX 1050 Ti signée Inno3D, plus véloce et équipée de 4 Go de mémoire. 

Ceux qui veulent un modèle Low Profile peuvent se tourner vers ce modèle Gigabyte (GV-N105TOC-4GL), avec tout de même quatre sorties vidéo (DVI, DP et double HDMI) proposé à un peu moins de 200 euros. Dans tous les cas, évitez tous les produits qui dépassent ce tarif, quelles que soient leurs promesses. 

Inno3D GeForce GTX 1050 Ti CompactSapphire Radeon RX 570 Pulse

Mais AMD a largement de quoi répondre avec sa Radeon RX 570, qui sera plus gourmande en énergie, mais aussi bien plus puissante (de +30 % au double selon les jeux). Elle a également l'avantage d'être proposée en ce moment avec deux jeux offerts parmi trois proposés : Devil May Cry 5, Resident Evil 2 et The Division 2.

Comme souvent, Sapphire sera la marque la plus accessible, avec trois modèles semi passifs selon vos besoins : Pulse, Nitro+ ou Pulse ITX. Notre préférence ira au premier pour son tarif plancher, le dernier ayant l'avantage du format compact, mais pour une vingtaine d'euros de plus.

GTX 1060 6 Go ou RX 580 8 Go : une question de priorité

Lorsque l'on dépasse les 200 euros, c'est une autre histoire, et les écarts commencent à se resserrer. Commencez surtout par oublier la GeForce GTX 1060 3 Go qui n'a pas vraiment d'intérêt. Vous vous trouverez alors face à un choix entre deux modèles qui offrent des performances identiques : la GTX 1060 6 Go ou la RX 580 8 Go.

Comme précédemment, NVIDIA aura pour lui l'avantage d'une carte plus efficace avec une consommation plus faible. Un bundle Monster Hunter World est actuellement proposé. AMD a de son côté un bundle plus complet, mais sa carte sera plus gourmande, avec une consommation qui peut passer de 120 à près de 200 watts en jeu. 

Bref, notre préférence ira à NVIDIA, un modèle comme celui de KFA2, assez peu cher en ce moment, étant un bon choix.

Si vous optez pour une RX 580, Sapphire propose son modèle Nitro+ pour 250 euros environ.

Sapphire Radeon RXSapphire Radeon RX 580 Nitro+

RX 590 : tueuse de GTX 1070 ? Pas tout à fait

La Radeon RX 590 lancée hier vise le même but : opposer une solution concurrente à NVIDIA, qui se veut plus intéressante notamment grâce à un bundle de trois jeux. Mais la GeForce GTX 1070 est visée cette fois. 

Cette dernière reste néanmoins plus performante (+20 % environ). Elle sera aussi plus chère. Là encore il faudra donc faire un choix en prenant en compte vos préférences, le bundle proposé et l'intérêt que vous lui portez, ainsi que la consommation. NVIDIA fait toujours mieux, malgré le passage à 12 nm du GPU d'AMD. 

Mais moins de 300 euros suffisent pour obtenir la carte d'AMD, dont le bundle est assez complet. Si ses performances suffisent, et que vous ne voulez pas vous limiter à une RX 580, elle pourra être une bonne alternative. La GTX 1070 permettra de monter un cran en termes de performances, mais coûtera au minimum 360 euros

Gigabyte GeForce GTX 1070 WindForce OCSapphire Radeon RX 590 Nitro+ Special Edition

De 400 à 500 euros : NVIDIA presque seul

On rentre dans l'offre haut de gamme, où AMD commence à ne plus exister. La société propose bien ses modèles Radeon RX Vega 56 et 64, mais leur rapport performances/watt n'est plus vraiment à la hauteur de modèles proposés à un tel prix. Ces cartes ne sont intéressantes que si elles sont bradées, pour 350/500 euros. Sinon, évitez-les.

Ici, on optera plutôt pour une GeForce GTX 1070 Ti ou 1080 selon les cas, et le besoin en performances. On trouve encore parfois la première dans les alentours de 400 euros, comme pour un modèle EVGA en ce moment. Elle est intéressante jusqu'à 450 euros environ. Au-delà, on se tournera plutôt vers sa grande sœur.

Là aussi, quelques bonnes affaires permettent d'en trouver sous la barre des 500 euros et sont à privilégier, il faut par contre éviter de dépasser les 550/600 euros.

Gigabyte GeForce GTX 1080 G1 Gaming

500 euros et plus : GTX ou RTX : that's the question

Dès que l'on dépasse cette barrière, il n'est plus question de faire un choix entre AMD et NVIDIA, mais entre les GeForce GTX et RTX. Ces dernières exploitent un GPU de la génération Turing qui a l'avantage de proposer une accélération matérielle du ray tracing et d'unités spécialisées dans les calculs liés à l'intelligence artificielle (Tensor Cores).

Elles sont donc à préférer si vous voulez faire un pari sur l'avenir, NVIDIA et ses partenaires commençant à déployer des fonctionnalités de ray tracing dans certains jeux (comme Battlefield V), ou liées à l'IA comme l'anti-aliasing DLSS qui sera proposé dans quelques titres d'ici quelques semaines/mois. 

Elles peuvent aussi avoir un intérêt si vous comptez utiliser les Tensor Cores ou le ray tracing dans un cadre plus professionnel, notamment pour l'entraînement de réseaux de neurones ou le rendu 3D par exemple. Cela vous évitera d'avoir à acheter un modèle Titan ultra-coûteux. 

GeForce RTX Specs

Le problème, c'est que le rapport performances/prix dans les jeux classiques ne sont pas forcément à leur avantage, même si les choses tendent à se rééquilibrer progressivement. 

Une GeForce RTX 2070 coûte ainsi un peu plus cher qu'une GTX 1080 avec des performances similaires (hors RTX/DLSS). Les RTX 2080 font face aux GTX 1080 Ti mais coûtent encore bien souvent près de 800 euros. Les GeForce RTX 2080 Ti, elles, ne se trouvent pas à moins de 1 200 euros environ. Ce sera donc une question de choix et de priorités.

Sur de tels modèles, surtout les RTX 2080 (Ti), n'hésitez pas à investir un peu plus, mais à disposer d'une carte et d'un ventirad de bonne qualité. Vous ne serez plus à 50 euros près. 

Les modèles Founders Edition sont de plutôt bonne qualité, avec un ventirad costaud et silencieux malgré des défauts sur quelques premiers exemplaires de 2080 Ti, confirmés par NVIDIA. Mais on pourra leur préférer d'autres modèles semi-passifs et parfois plus accessibles. 

Et si on optait pour une carte graphique externe ?

Depuis quelques années, la carte graphique externe est une réalité. Elle nécessite une seule chose : un port Thunderbolt 3 sur votre machine. Ensuite, vous devez opter soit pour une carte graphique nativement externe, soit pour un boîtier dans lequel vous allez monter la carte de votre choix.

KFA2 propose par exemple une GeForce GTX 1060 Go pour 240 euros (une vingtaine d'euros de plus qu'un modèle classique). Une solution intéressante et peu coûteuse par rapport au boîtier tiers, en général assez cher. C'est Razer qui se distingue ici avec son Core X équipé d'une alimentation de 650 watts. Imposant, il est néanmoins complet et dans la moyenne basse côté tarif.


chargement
Chargement des commentaires...