Saisie par Next INpact, la CADA invite les ministres à publier leurs agendas en Open Data

Rendez-vous en terre inconnue 31
image dediée
Crédits : Rawpixel Ltd/iStock
Justice
Xavier Berne

Saisie par Next INpact, la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) vient de juger que les membres du gouvernement devaient régulièrement mettre en ligne leurs agendas officiels, dans un format ouvert. Quelques (rares) ministres se sont engagés dans cet effort de transparence.

Chaque semaine, la plupart des membres du gouvernement mettent en ligne leurs agendas prévisionnels respectifs. Entretien avec le président à l’Élysée, déplacement en province, séances de questions orales au Sénat ou à l’Assemblée, rencontre avec un chef d’entreprise... De nombreux détails figurent bien souvent dans ces documents, à l’attention notamment des journalistes.

Malheureusement, « avoir un agenda de ministre » se résume aujourd’hui à obtenir un agenda difficilement compatible avec les standards de l’Open Data. La plupart de ces documents sont diffusés tels un simple texte dans une page Web et/ou au travers de fichiers PDF à télécharger.

Résultat : il est très difficile – pour ne pas dire impossible – d’extraire automatiquement les informations qu’ils contiennent. Et ce quand ils sont mis en ligne, ce qui n’est pas toujours le cas (selon les ministères)...

Un véritable chemin de croix

Lisez la suite : 83 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...