Explosion d'une fusée Soyouz : la cause identifiée, prochain vol vers l'ISS le 16 novembre

Méthode Coué 18
image dediée
Espace
Sébastien Gavois

L'agence spatiale Roscosmos affirme avoir identifié la cause première de l'explosion de sa fusée Soyouz le 11 octobre dernier. Elle assure avoir pris des mesures pour éviter une récidive et que les responsables seront sanctionnés. Le prochain lancement aura lieu dans deux semaines, puis début décembre pour un vol habité.

Il y a trois semaines, le lancement de la mission MS-10 a failli tourner au drame. Le lanceur a explosé quelques minutes après le décollage. Heureusement, la capsule avec les deux astronautes a pu être éjectée juste avant, via une procédure automatique selon l'agence.

L'américain Nick Hague et le russe Alexey Ovchinin sont ainsi revenus sur la terre ferme sans encombre, malgré une descente agitée à cause de la « trajectoire balistique » de la capsule et une force de six ou sept fois la gravité.

Suite à cet échec, les fusées Soyouz à destination de la Station spatiale internationale (ISS) sont clouées au sol en attendant les conclusions de l'enquête. Les conséquences sont importantes puisqu'il s'agit actuellement des seuls véhicules capables d'emmener des humains dans l'ISS. Pour rappel, celle-ci est habitée en permanence depuis fin 2000, avec le lancement de l'expédition 1.

Un capteur défaillant et c'est le drame

Quelques heures après l'incident, une première hypothèse était officiellement émise concernant la cause principale : « une collision » lors de la séparation entre les deux premiers étages. Aujourd'hui, l'agence spatiale russe Roscosmos donne de nouveaux détails et confirme la première hypothèse. Elle en profite pour annoncer un calendrier des prochains lancements.

Lisez la suite : 80 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...