Publicité mobile : la CNIL met en demeure Singlespot de respecter le RGPD

Consentement facultatif 10
image dediée
Crédits : peterhowell/iStock
Securité
Guénaël Pépin

Singlespot fournit des outils pour compter les mobinautes en magasin et leur envoyer des publicités ciblées. La CNIL a relevé plusieurs manquements dans sa gestion des données, en particulier un consentement souvent absent et une manipulation des données maladroite. Il s'agit de la première mise en demeure publique s'appuyant sur le RGPD. 

La CNIL donne trois mois à la société Singlespot, spécialiste des campagnes publicitaires ciblées sur mobile, pour respecter le droit sur les données personnelles. La société ne recueille pas le consentement des internautes, qui ne peuvent ni accepter, ni refuser le traitement de leurs données de géolocalisation. Les services de la société sont utilisés dans une vingtaine d'applications, dont de presse.

Ce consentement est la base officielle des traitements de Singlespot, via son SDK. Pourtant, elle n'impose pas aux applications de s'en assurer, conserve des données obtenues sans en avoir une utilité et multiplie les mauvaises pratiques sur la protection de sa base.

Une géolocalisation fréquente mais silencieuse

Lisez la suite : 87 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...