Henri Verdier (DINSIC) en passe d’être nommé ambassadeur de la France pour le numérique

Où sont les Ferrero-rocher ? 10
Accès libre
image dediée
Crédits : Assemblée Nationale
Loi
Xavier Berne

Selon nos informations, Henri Verdier, le numéro un de la Direction interministérielle au numérique, est en passe de devenir le nouvel ambassadeur de la France pour le numérique. Cette désignation pourrait être officialisée demain en Conseil des ministres.

Interrogé par nos soins le 13 septembre dernier, le secrétaire d’État au Numérique Mounir Mahjoubi nous avait laissé entendre que la Direction interministérielle au numérique (DINSIC) changerait de tête d’ici « quelques semaines ». Ces derniers mois, les rumeurs se multipliaient en effet au sujet des relations tendues entre les deux hommes.

D’après plusieurs sources concordantes, Henri Verdier sera prochainement nommé « ambassadeur pour le numérique » – un poste occupé jusqu’il y a peu par David Martinon (qui fut notamment porte-parole de l’Élysée sous Nicolas Sarkozy).

Un diplomate chargé des dossiers numériques (cybersécurité, droit d'auteur, etc.)

Comme l’explique le Quai d’Orsay, ce diplomate est notamment en charge des « négociations internationales sur la cybersécurité, la gouvernance de l’internet et des réseaux, la liberté d’expression sur Internet, les sujets de propriété intellectuelle liés à l’internet, le soutien à l’export des entreprises du numérique et la participation de la France au partenariat pour un gouvernement ouvert ».

Nommé directeur de la mission Etalab fin 2012, Henri Verdier avait été promu numéro un de la Dinsic en septembre 2015. Il occupait en parallèle les fonctions d’Administrateur général des données.

Restera à voir quel sera son successeur à la tête de la Dinsic.


chargement
Chargement des commentaires...