Des députés LREM veulent alourdir la taxation des entrepôts des « drives » et cybermarchands

Tascom un arbre dans la ville 67
image dediée
Crédits : jkitan/iStock
Loi
Xavier Berne

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2019, des députés de la majorité souhaitent que les entrepôts des cybermarchands et autres « drives » soient soumis à la taxe sur les surfaces commerciales. Cette mesure destinée à limiter les nouvelles constructions ne semble toutefois avoir que peu de chances d'aboutir dès cette année.

« Créer une nouvelle taxe n’est pas la solution », expose d’emblée le député Matthieu Orphelin. L’élu LREM, souvent présenté comme proche de Nicolas Hulot, plaide en revanche pour la suppression de certaines « incohérences législatives », qui permettraient selon lui de lutter contre « l’artificialisation des sols ».

Afin de limiter les constructions sur les terres agricoles, le parlementaire propose, avec l’appui de la commission du développement durable, d’élargir le périmètre de la « Tascom » (pour « taxe sur les surfaces commerciales »). Une initiative qui intervient alors qu’Amazon pourrait prochainement ouvrir deux plateformes logistiques de 46 000 et 75 000 mètres carrés dans la région nantaise.

Des espaces fermés au public, dès lors exclus de la Tascom

Lisez la suite : 80 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...