À son tour, Marlène Schiappa veut filtrer l’accès des mineurs aux sites pornos

Porn to be wild 177
image dediée
Crédits : dmitroza/iStock/ThinkStock
Loi
Marc Rees

Sur l’antenne de franceinfo, Marlène Schiappa révèle que le gouvernement va exiger un filtrage d’accès des mineurs aux sites pornographiques. « Un sujet de santé publique » pour la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes. 

Le filtrage d’accès aux sites pornographiques, le retour ! Présenté comme l’une des priorités fixées par le premier ministre, il sera exigé de l’ensemble des sites qui proposent ce genre de contenus réservés aux adultes. C’est en tout cas ce qu’a promis Marlène Schiappa, hier sur l’antenne de franceinfo.

« L’accès précoce à la pornographie est très préoccupant. On ne peut pas laisser des enfants prépubères ou même d’ailleurs des jeunes adolescents avoir comme seule représentation de la sexualité, une représentation de pornographie » prévient la secrétaire d'État. « Aujourd’hui, il n’y a pas de filtre, nous allons exiger de la part de celles et ceux qui produisent et même en ligne en tout cas ces contenus, qu’il y ait des filtres très importants ».

Avec les ministres impliqués, dont Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État au Numérique, Jean-Christophe Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, « nous sommes prêts à aller très loin, à être très fermes pour faire en sorte que ce ne soit pas à la libre disposition des enfants. C’est un sujet de santé publique ».

Une piste ouverte par Emmanuel Macron

Lisez la suite : 73 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...