Privacy Search : notre extension favorisant les moteurs de recherche respectueux de la vie privée

Préservatif digital 89
Accès libre
image dediée
Navigateurs
David Legrand

Vous ne savez pas comment modifier le moteur de recherche utilisé par votre navigateur ? Vous avez tendance à vous rendre machinalement sur Bing, Google ou Yahoo ? Nous avons développé une extension pour ça : Privacy Search.

Les navigateurs sont un véritable cheval de Troie pour les moteurs de recherche. Ils permettent de renvoyer l'internaute vers les services d'un partenaire depuis différents endroits : barre principale, de recherche, menus contextuels. Le tout favorisé par des dispositifs d'autocomplétion et autres réponses automatisées.

Problème : de Brave à Chrome en passant par Edge ou Vivaldi, tous imposent un moteur qui récolte vos données, notamment à des fins de profilage publicitaire. Face à cette situation, l'internaute est parfois démuni et ne sait pas comment changer son moteur de recherche, ou éviter que des requêtes passent discrètement vers Google, Microsoft, Yahoo, etc.

Nous avons donc décidé de vous proposer une solution.

Privacy Search : la redirection plutôt que les options

Comme évoqué dans notre précédent article, plutôt que de modifier les options du navigateur, nous avons travaillé à une solution plus « bas niveau », en interceptant l'ensemble des requêtes émises. Ce, même avant qu'elles ne soient envoyées à un serveur tiers. Une solution finalement assez simple à mettre en place.

Privacy Search vous prémunit de l'utilisation des services de Google, Microsoft (Bing) ou Yahoo de la manière suivante :

  1. L'extension analyse les requêtes de votre navigateur
  2. Si elle en détecte une à destination de l'un de ces services, elle l'intercepte
  3. Elle renvoie la requête vers un moteur de recherche respectueux de la vie privée

Cela fonctionne aussi bien lorsque vous tentez de vous rendre sur la page d'accueil d'un moteur qu'en passant par la barre principale, un lien ou n'importe quel autre moyen. Si des mots clés sont présents dans l'URL de la requête dans le cadre d'une recherche précise, ils sont transmis.

Plusieurs moteurs respectueux de la vie privée à votre disposition

Par défaut, c'est Qwant qui est utilisé. Nous avons fait ce choix car la société est basée en Europe, dispose de sa propre infrastructure et utilise de plus en plus son propre index. De plus, sa v4 est plutôt agréable à utiliser et efficace, il s'agit donc d'une alternative viable.

Vous pouvez néanmoins avoir d'autres préférences, d'autres moteurs vous sont alors proposés. Ce choix se fera juste après l'installation de l'extension, ou n'importe quand via les options. Si vous utilisez le dispositif de synchronisation de votre navigateur, il y sera stocké pour être utilisé sur l'ensemble de vos machines où l'extension est présente.

Outre les versions Lite et Junior de Qwant, vous pouvez opter pour les métamoteurs Framabee de Framasoft ou Startpage, l'américain DuckDuckGo ou l'anglais Oscobo :

Privacy Search

Dans sa version actuelle (1.0.4), Privacy Search intercepte les requêtes de manière assez large, l'extension vous empêchant d'utiliser la plupart des services de Google, Microsoft ou Yahoo. Un mode de fonctionnement volontairement très strict que nous allons assouplir au gré de vos retours et des versions. L'utilisateur pourra alors choisir, via les options, entre différentes méthodes d'interception.

En attendant, une autre astuce est mise en place : vous pouvez utiliser les services de Bing, Google et Yahoo en navigation privée, l'extension étant alors volontairement inopérante. Les données placées sur votre machine par ces sites seront ainsi effacées à la fin de votre session de navigation, limitant votre pistage.

Vous pouvez également désactiver temporairement l'extension si cela s'avère nécessaire (surtout si vous utilisez Chrome).

Un code ouvert, vos remarques sont les bienvenues

Comme à notre habitude, nous avons diffusé le code de Privacy Search sous licence GPL v3, vous pouvez donc participer à son développement. L'extension fonctionne sur Chrome et ses dérivés (Opera, Vivaldi, etc.) ainsi que Firefox 57+.

N'hésitez pas à nous faire part de vos retours et de vos commentaires. Mais aussi à nous soutenir avec vos abonnements et vos dons (défiscalisables). Car c'est avant tout grâce à vous que nous avons l'opportunité de travailler à la publication d'outils comme Privacy Search et Kimetrak, qui se veulent utiles pour la protection de la vie privée et accessibles à tous. 


chargement
Chargement des commentaires...