Des ateliers organisés dans les ministères pour accompagner l’Open Data « par défaut »

Même à l'Intérieur ? 0
image dediée
Crédits : Jwyg - Flickr (CC BY-SA 2.0)
Loi
Xavier Berne

La mission Etalab, qui accompagne les administrations dans leur marche vers l’Open Data, organise cette semaine des ateliers au sein de tous les ministères. L’objectif : que ceux-ci définissent une « stratégie données », notamment en vue de l’entrée en vigueur, le 7 octobre prochain, de nouvelles obligations nées de la loi Numérique.

« Nous profitons de la rentrée pour organiser des ateliers, afin que chaque ministère établisse une stratégie de la donnée, en fonction de ses spécificités », nous explique Laure Lucchesi, directrice de la mission Etalab.

Le moment se veut charnière. Dans un mois, l’une des mesures-phares du volet « Open Data » de la loi Numérique prendra effet. Toutes les administrations comptant au moins 50 agents ou salariés devront mettre en ligne, « dans un standard ouvert, aisément réutilisable et exploitable par un système de traitement automatisé » :

  • Leurs « bases de données » (ainsi que leurs « mises à jour régulières »)
  • Leurs « données, mises à jours de façon régulière, dont la publication présente un intérêt économique, social, sanitaire ou environnemental »
  • Les « règles définissant les principaux traitements algorithmiques » qu’elles utilisent afin de prendre des décisions individuelles (de type attribution d’aides sociales)

Phase de « sprint » et dernière ligne droite pour l’Open Data « par défaut »

Lisez la suite : 75 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...