#Replay : mer fragile, Silicon Valley et dangers du Net

Bientôt l'empereur Zuck ? 17
Accès libre
image dediée
Crédits : PeopleImages/iStock
Télévision
Guénaël Pépin

Ces derniers jours, le petit écran a démystifié les effets du lait, a fait la chasse aux tiques, avant de s'inquiéter pour l'avenir incertain des océans. Elle a aussi plongé dans les méandres du futur numérique, entre les velléités de la Silicon Valley et les dangers du Net de demain.

Chaque semaine, nous vous proposons une sélection manuelle de ce qu'il ne fallait pas manquer dans vos programmes TV. Garantie sans sponsoring et autre tracking de vos habitudes, vous permettant de savoir ce qu'il y a d'intéressant à regarder en replay ce week-end (surtout s'il ne fait pas beau et que votre séance de VTT tombe à l'eau).

Nous utilisons ainsi seulement nos petits bras et éventuellement vos suggestions. Si vous repérez une émission qui mérite selon vous de paraître dans notre sélection, vous avez deux possibilités : 

Notez que la sélection se limite pour le moment aux replays de programmes TV, mais pourra s'étendre à d'autres médias. Nous avons pour le moment quelques idées et ferons sans doute des essais dans les semaines à venir. Mais n'hésitez pas à nous proposer vos suggestions, cette chronique évoluant pour vous et avec vous, à ciel ouvert ;)

Lait, fret aérien et tiques

Cette semaine, Arte propose un documentaire sur le lait, « mensonges et vérités », en ligne jusqu'au 9 juillet. La chaine diffuse les Eurockéennes de Belfort, avec Prophets of Rage notamment, à compter de 18h15. En parallèle, elle met en ligne la saison 2 d'Au service de la France, une comédie sur les services secrets français.

Toujours sur Arte, le magazine BiTS d'Arte propose un épisode « meta », où il parle de son traitement de la culture pop. Pour sa part, une liste de lecture intègre plusieurs documentaires et extraits sur la santé des océans.

Sur YouTube, la série documentaire Game'Her fournit un nouveau regard sur les femmes dans le jeu vidéo. RMC Découverte se rend, elle, dans les coulisses du fret aérien. Jusqu'au 13 juillet.  Enfin, France 5 se lance dans la grande traque des tiques, jusqu'au 10 juillet.

La mer, un écosystème fragile

Dans deux documentaires, Arte fournit un panorama des dangers qui guettent les océans, en prenant trois thèmes distincts. Dans « Quand les océans deviennent acides », la chaine revient sur les conséquences de l'absorption massive de dioxyde de carbone par les mers, posant des problèmes concrets au développement de la faune.

De son côté,  « Peut-on sauver le corail ? » déclare qu'il reste 33 ans avant la destruction totale des coraux, et donc de leurs écosystèmes. Le réchauffement climatique, notamment, porte atteinte à ces récifs connus pour être en danger. L'émission cherche donc les solutions déjà envisagées pour les sauver... sans aggraver la situation en modifiant cet équilibre subtil.

« L'impérialisme » des géants américains de la tech (jusqu'au 31 août)

La chaine s'intéresse à l'idéologie des grands groupes américains du numérique, ici représentés par les GAFAM. L'équipe se rend dans leur berceau, la Silicon Valley, pour illustrer son propos : ces sociétés tentent de redessiner notre avenir, malgré les problèmes sociaux que cette industrie pose déjà localement.

Comme l'indique Arte, le réalisateur David Carr-Brown y a passé un an, en prenant certains grands sujets (comme l'immigration) comme exemples d'un transfert de souveraineté des États vers ces entreprises. Elle voit aussi dans la Silicon Valley un monde en vase clos, qui veut régler tous les maux de la Terre par la technologie, que ce soit justifié ou non. Une analyse très américaine, donc, qu'il serait bon de voir mise à jour avec les géants chinois du numérique.

Retour sur les dangers vus sur Internet (jusqu'au 9 juillet)

Ce documentaire passe en revue les dangers réels ou imaginaires liés à Internet, de la collecte massive de données à la manipulation politique et la sécurité de l'Internet des objets, en passant par l'enfermement attribué aux plateformes dopées aux algorithmes. L'équipe part à la rencontre d'utilisateurs et de spécialistes pour trier le vrai du faux sur chaque sujet.

Parmi les personnes interrogées, Benoit Thieulin (ex-responsable du CNNum) et Jérémie Zimmermann (ex-porte parole de La Quadrature du Net). Le documentaire prend d'un côté des utilisateurs contents de leurs outils numériques (et parfois inquiets sur leurs effets), puis de l'autre, des experts de chaque thème, donnant une vue des débats qui parcourent Internet sur l'avenir du numérique.


chargement
Chargement des commentaires...