Terrorisme, escroqueries, vie privée... L’État dresse le bilan des cybermenaces en France

Avec une incursion du « whois » 4
image dediée
Crédits : PeopleImages/iStock
Securité
Guénaël Pépin

Pour le ministère de l'Intérieur, les attaques liées au numérique n'épargnent personne. Dans son dernier rapport, il pondère la menace terroriste en ligne, tout en soulignant les problèmes de la délinquance du quotidien. Il regrette surtout la difficile coopération internationale et les obstacles techniques aux enquêtes.

Il y a une semaine, le ministère de l'Intérieur a publié un large rapport sur l'état de la menace liée au numérique en France. Les enseignements comme les sujets sont nombreux, sur le terrorisme, l'Internet clandestin, le marché de la sécurité, les escroqueries, mais aussi le chiffrement et le « whois ». Un plan d'action est d'ailleurs promis à l'été.

Écrit avec le délégué ministériel aux industries de sécurité et à la lutte contre les cyber menaces (DMISC), Thierry Delville, le texte insiste d'ailleurs beaucoup sur le rôle des plateformes dans la sécurité numérique du pays, de la lutte contre les contenus haineux à l'accès aux communications.

Terrorisme et montée du chiffrement des connexions

Lisez la suite : 92 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...