En dépit d'une fibre conquérante en France, la fracture numérique reste ouverte

JH cherche fibre 61
image dediée
Crédits : AdrianHancu/iStock
FAI
Guénaël Pépin

7,5 millions de logements sont abonnés au très haut débit, dont 3,6 millions à la fibre. Malgré le plan France THD et les efforts des collectivités, les zones rurales restent les moins bien desservies. Une situation qu'illustre la dernière carte des déploiements de l'Arcep, amenée à se préciser dans les prochains mois.

L'autorité des télécoms, l'Arcep, a publié son observatoire du marché fixe pour le premier trimestre. Malgré une consommation d'Internet toujours plus mobile, les abonnements et déploiements du réseau fixe se portent bien, portés encore et toujours par le très haut débit. Au 31 mars, 28,6 millions d'abonnements fixes étaient actifs, soit 175 000 sur le trimestre et 685 000 supplémentaires sur l'année.

Le haut débit (moins de 30 Mb/s descendant) compte encore pour 21,1 millions de lignes, dont 20,6 millions en DSL (ADSL et VDSL2). La baisse, constante depuis quelques années, s'accentue encore : 330 000 lignes de moins, contre 175 000 un an plus tôt.

L'autre quart des connexions Internet fixe est donc en  très haut débit. Fin mars, 7,5 millions d'internautes étaient abonnés à plus de 30 Mb/s. Soit 500 000 de mieux sur le trimestre et 1,7 million de plus en un an. Cette tendance continue aussi son accélération. Entre les premiers trimestres 2016 et 2017, cette hausse n'était « que » de 1,3 million de lignes.

41 % des locaux éligibles au très haut débit y sont abonnés, même si les disparités géographiques sont plus présentes que jamais.

La fibre tire toujours le très haut débit

Lisez la suite : 80 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...