Apple : iOS 12 en mode bien-être, macOS Mojave, Siri automatisable et portage d'apps

Pas de révolution 102
Accès libre
image dediée
Apple
Guénaël Pépin

Pour sa traditionnelle conférence de juin, Apple a plus misé sur les améliorations que les grandes nouveautés. iOS 12 gagne en performances et toute une couche de fonctions de « bien-être ». Siri devient plus polyvalent, via des automatismes et suggestions, alors que macOS Mojave passe en mode sombre, avec une meilleure gestion des fichiers.

En ouverture de la keynote, Tim Cook a lancé pléthores de chiffres flatteurs pour l'AppStore : 20 millions de développeurs, 500 millions de visiteurs hebdomadaires, 100 milliards de dollars de revenus reversés aux développeurs et 350 000 applications écrites en Swift, le langage maison ayant pris la relève d'Objective-C il y a quelques années.

La présentation d'iOS 12 arrive rapidement. La société rappelle qu'en sept semaines, la moitié des possesseurs des iDevices sont passés à iOS 11, pour une part actuelle de 81 %, comparée aux 6 % de la dernière mouture d'Android.

iOS 12 : performances et réalité augmentée

Suite à de nombreuses critiques (principalement sur la batterie), Apple débute ses promesses par d'importantes améliorations des performances, disponibles sur les mêmes terminaux qu'iOS 11 (depuis l'iPhone 5s de 2013).

Dans le détail : des lancements d'applications jusqu'à 40 % plus rapides, des ouvertures de clavier jusqu'à 50 % plus véloces et jusqu'à 70 % de gain pour la prise de photos. La fenêtre de partage s'ouvrirait aussi deux fois plus vite, promet le groupe. La gestion des performances CPU a aussi été revue, pour mieux s'adapter à la charge.

La réalité augmentée n'est pas oubliée. Comme les rumeurs l'affirmaient, ARKit 2.0 apporte son lot de fonctionnalités. La société inaugure un nouveau format pour les fichiers de réalité augmentée, USDZ, conçu avec Pixar. Il permettra des échanges plus simples entre le web et le terminal. Des partenaires en tireront bien entendu partie. Adobe promet de nouvelles applications dans le Creative Cloud, dont une nouvelle pour iOS.

Apple WWDCApple WWDC

iOS 12 intègrera une application de mesure en 3D, affichant le résultat en réalité augmentée. L'AR à plusieurs sera aussi de la partie. LEGO fait d'ailleurs la démonstration d'un jeu détectant des ensembles pour ajouter en direct des éléments virtuels animés. Le jeu permet de créer des séquences, comme un incendie dans un bâtiment, qu'un camion de pompiers sera chargé d'éteindre. Il sera proposé d'ici la fin de l'année.

Sur iOS 12, Siri gagnera en automatisation

L'application Photos gagne de petits ajouts. En plus des recherches (d'endroits, d'événements avec sélections multi-critères), iOS 12 ajoute un onglet de suggestions. Photos remontera ainsi des images de l'an dernier ou encore dans lesquelles l'utilisateur est présent. Elle mettra aussi en avant l'activité des albums partagés.

Des suggestions de partage seront aussi apportées. Par exemple, lors d'un partage d'album avec un ami, son iPhone pourra l'inviter à partager en retour ses propres photos de l'événement. Apple promet que l'ensemble est chiffré de bout en bout.

Côté Siri, la principale nouveauté s'appelle Raccourcis. L'utilisateur pourra ajouter des requêtes personnalisées, pour déclencher des actions dans une application. Les suggestions de Siri arriveront dès l'écran de verrouillage, avec un bouton d'action. Il s'agira par exemple d'envoyer un message à quelqu'un avant un rendez-vous ou appeler sa grand-mère pour son anniversaire.

L'ensemble rappelle les services d'automatisation à la IFTTT, avec les déclenchements selon des paramètres définis et les enchainements d'actions. Les Raccourcis seront aussi utilisables via son Apple Watch ou l'enceinte HomePod.

Apple WWDCApple WWDC

D'autres applications sont revues. Actualités gagne un onglet Naviguer. Bourse refond son interface, avec l'intégration des titres d'Apple News et une version iPad. L'application Dictaphone passe aussi sur iPad, et se synchronise sur iCloud. Apple ajoute à iBooks une reprise rapide de la lecture et un nouveau magasin de livres. Enfin, CarPlay autorisera les applications tierces. Autant de retards rattrapés.

Le bien-être, le mot-clé à la mode, et des notifications groupées

Lors de la dernière conférence I/O, Google misait sur la sobriété numérique, martelant que l'intelligence artificielle servirait le bien-être des utilisateurs d'Android. Apple saute dans le train avec une série de fonctionnalités. Une pression forte sur Ne pas déranger fournira différentes options, par exemple jusqu'au départ de l'endroit, jusqu'à une certaine heure ou pour toute la nuit.

Les notifications de groupe feront leur grand retour, avec une gestion simplifiée et concentrée, ainsi que la possibilité de les désactiver pour une application. Un retard de moins sur Android.

Toujours dans le bien-être, des statistiques détaillées sur l'utilisation de son appareil seront ajoutées. Temps passé sur chaque application, nombre d'ouverture de l'appareil par heure, ciblage des applications les plus addictives, limitations d'usage pour les plus demandeuses (ici Instagram)... Apple réplique les promesses de Google, sans parler d'IA.

Apple WWDCApple WWDC

iOS 12 renforcera le contrôle parental, avec des contrôles fins sur les applications utilisables, le temps alloué à chaque activité et des autorisations par application ou par type.

Sur un thème plus léger, quatre nouveaux animojis (pouvant tirer la langue) feront leur apparition. Tout comme les « memojis », des animojis à sa propre image. De nouveaux effets arriveront aussi dans l'appareil photo, y compris des filtres (dont un « comics ») et de nouveaux stickers. Il sera, bien entendu, possible de remplacer son visage par son « memoji ».

Enfin, l'application de vidéoconférence FaceTime permettra enfin les conversations de groupe, jusqu'à 32 personnes. Le service est désormais intégré à iMessage. Comme Skype ou Hangouts, l'application met en avant l'image de la personne en train de parler, en ajoutant les animojis.

Apple WWDCApple WWDC

watchOS 5 pour les sportifs et Siri

watchOS 5 ne révolutionnera pas la vie des utilisateurs, mais les ajouts seront appréciables. L'application Santé récompensera mieux les objectifs remplis, avec des compétitions entre amis. De nouvelles activités, dont le yoga, seront supportées. Les coureurs y gagneront aussi, avec différents types de course et la détection d'activité, avec des alertes de fin de session.

Pour les autres, un mode talkie walkie permettra de revivre les meilleurs moments des sessions pot de yaourt en mode high tech.

Le cadran Siri ajoutera de nouveaux contenus, dont des résultats sportifs et des suggestions, comme le temps d'arrivée chez soi. Les Raccourcis font aussi leur apparition, avec les actions suggérées et (enfin) des applications tierces. Les notifications se veulent aussi plus interactives. La lecture de contenus web et de podcasts, directement sur la montre, sera aussi présente.

Apple WWDCApple WWDC

L'utilisateur pourra en outre associer sa carte étudiant à sa montre, pour obtenir l'accès à certains endroits sur les campus ou payer certains services locaux. La fonctionnalité sera proposée cet automne dans plusieurs universités américaines.

L'Apple TV 4K gagne le Dolby Atmos et de jolis écrans de veille

Le boitier TV du groupe, l'Apple TV 4K, supportera la technologie sonore Dolby Atmos. La bibliothèque iTunes des clients sera mise à jour gratuitement si une version des films et séries est disponible, comme elle l'a été en 4K HDR.

Le boitier, qui supporte déjà le single sign-on (SSO), récupèrera automatiquement les identifiants pour les applications de l'opérateur, s'il est connecté au réseau du FAI. Alors que plusieurs groupes, comme Canal+, Salt en Suisse et Charter Spectrum l'utilisent comme décodeur TV, la fonction met l'Apple TV 4K au niveau des boitiers classiques. La fonction sera d'abord proposée avec Charter Spectrum aux États-Unis.

Les écrans de veille, des vidéos aériennes de différents endroits, pourront afficher le lieu visité. Des prises de vue de la Station spatiale internationale sont aussi ajoutées.

Apple WWDCApple WWDC

macOS Mojave en mode sombre, de meilleures captures

Alors que Microsoft a introduit un mode sombre avec Windows 10, la future mouture de macOS, Mojave, ajoutera le sien. La différence : contrairement à Windows, ici, toutes les applications système seront bien supportées dès le départ, y compris le Finder. Xcode est bien entendu supporté.

Les documents sur le bureau pourront être assemblés automatiquement en piles, selon des critères précis, comme le type de fichiers, la date ou les labels. Le glisser-déposer sera heureusement toujours possible. Le Finder remet en place la prévisualisation des contenus, via une vue dédiée, avec les métadonnées complètes pour les photos. Des actions rapides et personnalisées seront aussi proposées, comme tourner l'image ou l'ajout d'un filigrane sur un lot de PDF. Rien de bien révolutionnaire ici.

Mojave obtiendra un outil de capture de page plus complet, par exemple avec l'enregistrement vidéo d'une zone... directement collable dans une autre application. La fonction Continuité, qui crée un lien entre un iPhone et un Macbook, permettra de prendre une photo depuis le smartphone et de l'ajouter au sein d'une application.

Apple WWDCApple WWDC

Les applications Actualités, Bourse, Dictaphone et Maison (pour la domotique) arriveront sur macOS. Siri gagnera aussi le contrôle domotique vocal. Le système renforcera encore la sécurité, avec des demandes de permissions pour de nombreux nouveaux éléments, dont la caméra, le microphone et les cookies système.

Safari interdira les plugins tiers par défaut. Il limitera l'exposition du navigateur, en ne chargeant que les polices système par défaut, par exemple, pour compliquer le fingerprinting, tant apprécié des publicitaires en ligne. Ces barrières seront aussi ajoutées sur iOS 12. À noter que les signets afficheront enfin les favicons.

Le Mac App Store va (enfin) subir un ravalement de façade. Il intègrera des articles sur les applications, des histoires d'utilisateurs, des astuces, des sélections... mimant la mise à jour de l'App Store intervenue avec iOS 11. Les fiches d'applications seront plus complètes, avec des vidéos, une mise en avant des commentaires et une API pour les notes et commentaires sur les applications macOS. Microsoft y apportera Office dans le courant de l'année, et Adobe son Lightroom CC.

Apple WWDC

Du portage d'applications iOS vers macOS facilité

Apple a remis une couche sur son API graphique Metal, avant d'annoncer Create ML, un nouvel outil d'entrainement pour le machine learning, directement sur son Mac. Il supporte notamment la vision et le langage naturel, en étant compatible avec Swift.

La question a aussi été posée : Apple compte-t-il fusionner iOS et macOS ? La réponse est un grand « Non. ». Pour autant, le groupe compte faciliter le portage d'applications iOS vers macOS, en intégrant des éléments du premier dans le second. Le tout en aidant les développeurs à adapter leurs créations à l'ergonomie de bureau. C'est par ce biais que  les nouvelles applications Actualités, Bourse, Dictaphone et Maison arriveront sur macOS Mojave. L'outillage devrait être ouvert l'an prochain à l'ensemble des développeurs.

Comme d'habitude, l'ensemble sera proposé à l'automne. Les bêtas pour développeurs débuteront après la conférence. À la suite de la Google I/O, cette WWDC montre certains obsessions communes entre les deux groupes, dont les capacités des assistants vocaux (et leur proactivité), le bien-être sur mobile, sujet de tant de critiques, la réalité augmentée ainsi que le machine learning.

Pour autant, le groupe de Cupertino cultive ses marottes, dont la vie privée et l'intégration toujours plus forte entre ses systèmes. Désormais, il adapte son Apple TV 4K aux besoins des fournisseurs d'accès Internet, dont certains sont tentés de remplacer leurs coûteux décodeurs par le boitier, qui supporte les dernières technologies audio et vidéo.


chargement
Chargement des commentaires...