12 ans de SVOD en France : le marché et la stratégie des plateformes vus par le CSA

Il y a Netflix... et les autres 17
image dediée
Crédits : simpson33/iStock
Streaming
Sébastien Gavois

Comment a évolué la SVOD en France, que ce soit sur le nombre d'abonnements, les investissements et les contenus proposés ? Le CSA et le CNC ont publié une longue étude, retraçant les offres allant de 2005 à 2017, avec un accent sur les dernières années, les plus actives depuis l'arrivée de Netflix.

Il y a quelques jours, le CSA a mis en ligne une longue étude d'une centaine de pages sur les offres de vidéo à la demande. « Les premiers services de VàDA [NDLR : vidéo à la demande par abonnement, aussi appelés SVOD] sont apparus il y a plus de dix ans » se souvient le Conseil supérieur de l'audiovisuel, rappelant que les premiers services datent de 2005 avec le lancement de Vodeo.TV.

«Toutefois, à l’instar d’autres pays européens, le marché français de la VàDA a connu un réel essor à partir de 2014, année marquée par l’arrivée de Netflix sur le marché français et le renforcement des campagnes de promotion de ce type de services ». Aussi, une bonne partie de l'étude se concentrera sur les quatre dernières années, parmi les plus riches en évolutions et investissements, deux des piliers de développement des plateformes.

Si les services de SVOD sont plébiscités en ce moment, c'est principalement pour la quantité de vidéos qu'ils mettent à disposition de leurs clients, les fonctions de reprises d'un contenu là où on s'était arrêté, l'absence de publicité et l'attrait d'un service légal (en quatrième position dans le sondage publié par le CSA). Mais qui sont-ils, d'où viennent-ils et comment se différencient-ils ? Le CSA tente de répondre à ces questions.

En France : 65 plateformes de SVOD, 7 fermetures depuis 2015

Lisez la suite : 89 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...