Entre Chrome et Firefox, un large tronc commun et de légères différences fonctionnelles

Un vrai cahier des charges 49
image dediée
Crédits : katemangostar / Freepik
Navigateurs
Vincent Hermann

La guerre des navigateurs sacre actuellement Chrome champion. La concurrence ne baisse pas les bras et réserve des surprises. Dans une série d’articles, nous nous penchons sur les fonctionnalités des navigateurs, en commençant par Chrome et Firefox.

Maintenant que nous avons planté le décor dans notre précédent article, nous allons pouvoir nous pencher sur le couple fort actuel : Chrome et Firefox. L'un est propulsé par les moyens démesurés de Google, l'autre, à qui le web doit tant, se réinvente depuis quelques mois pour se moderniser.

Le succès de Chrome n'est cependant pas dû qu'à sa publicité par Google ou son intégration dans les installeurs de nombreux logiciels. Même si certains aiment à en parler comme d'un nouvel Internet Explorer 6 – ce qui nous paraît quelque peu exagéré – le navigateur a d'évidentes qualités.

Quant à Firefox, son passé a failli devenir « dépassé ». Menacé ces dernières années par un Chrome vorace et remportant les suffrages de beaucoup, il a dû se réinventer. Les deux logiciels, tout ce qu'il y a de plus ennemis, se sont pourtant influencés l'un l'autre pendant des années, au point d'établir un tronc commun de ce que doit savoir faire un navigateur aujourd'hui.

Notre dossier sur les navigateurs en 2018 :

Chrome : le rouleau compresseur

Lisez la suite : 91 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...