#Replay : cheval de Troie, secrets des champignons et sites gores

Il va y avoir du spore 19
Accès libre
image dediée
Crédits : Csaba Mihaly Arva/iStock/Thinkstock
Télévision
Guénaël Pépin

Ces derniers jours, le petit écran s'est inquiété de notre économie numérique, a cherché à trier le vrai du faux dans l'histoire du cheval de Troie, a passé des champignons au microscope et a bravé l'interdit des sites gores. Sans oublier de dire bonjour à Toutankhamon.

Chaque semaine, nous vous proposons une sélection manuelle de ce qu'il ne fallait pas manquer dans vos programmes TV. Garantie sans sponsoring et autre tracking de vos habitudes, vous permettant de savoir ce qu'il y a d'intéressant à regarder en replay ce week-end (surtout s'il ne fait pas beau et que votre séance de VTT tombe à l'eau).

Nous utilisons ainsi seulement nos petits bras et éventuellement vos suggestions. Si vous repérez une émission qui mérite selon vous de paraître dans notre sélection, vous avez deux possibilités : 

Notez que la sélection se limite pour le moment aux replays de programmes TV, mais pourra s'étendre à d'autres médias. Nous avons pour le moment quelques idées et ferons sans doute des essais dans les semaines à venir. Mais n'hésitez pas à nous proposer vos suggestions, cette chronique évoluant pour vous et avec vous, à ciel ouvert ;)

UE et IA, paquebot et Toutankhamon

Cette semaine, « Les matins du Sénat » sur Public Sénat revient sur les défis de l'Union européenne dans l'économie numérique, entre autres dans le développement de l'intelligence artificielle. Sur RMC Découverte, « France, le retour d'un mythe » raconte la carrière du fameux paquebot, avec certains des acteurs de son histoire, jusqu'au 23 mai.

En parallèle, France 5 poursuit sa série « La fureur du climat » avec un épisode sur les pluies d'orage, visionnable jusqu'au 24 mai. Pour les amateurs d'Égypte ancienne, la chaine diffuse toujours « Les trésors méconnus du tombeau de Toutankhamon », comprenant certains objets du quotidien très révélateurs (et contondants).

Sur France 3 Centre-Val de Loire, Dimanche en politique s'interroge, avec Monique Liebert-Champagne (membre du collège de l'Arcep) et la députée Laure de la Raudière, sur l'avancée du déploiement du très haut débit. Ils pointent entre autres le décalage entre la qualité de service promise et celle ressentie, notamment sur le mobile.

Connaissez-vous le cheval de Troie ? (jusqu'au 22 mai)

Dans sa dernière émission, Science grand format sur France 5 conte l'histoire du cheval de Troie, l'une des légendes les plus connues des œuvres d'Homère. Des scientifiques confrontent le mythe à la réalité archéologique, avec les indices encore disponibles aujourd'hui.

La ruse initiale, abandonner le champ de bataille en ne laissant que l'immense cheval objet de convoitises, est ainsi remise en perspective avec les techniques modernes. La configuration géographique du lieu (y compris l'activité sismique) et les objets laissés confirment (au moins) une partie de la guerre de Troie menée par les Grecs. Le reste est à découvrir dans l'émission.

Le monde caché des champignons (jusqu'au 17 juin)

Dans un documentaire, Arte explore la vie et les vertus des champignons. Ils sont ici regardés dans leurs moindres détails, au propre comme au figuré, pour expliquer leur rôle dans l'écosystème. Les chercheurs interrogés louent notamment leur capacité d'évolution, qui fournissent des pistes pour lutter contre certaines pathologies.

En fin d'émission, l'équipe revient sur certains dangers que posent ces mycoses, dont les maladies fongiques comme le cryptococcose, transmis par voie respiratoire. Cette dernière est passée au crible, y compris dans son développement dans le corps, posant des risques mortels quand elle atteint le cerveau.

À la rencontre des sites gores

Comme chaque semaine, BiTS d'Arte explore les cultures numériques et, cette fois, l'un de ses aspects les plus choquants. L'équipe cherche à saisir l'attrait des sites gores. Présents en ligne dès les débuts d'Internet, ils font partie de la vie de l'ensemble des internautes, avec la tentation de cliquer sur un lien qui mènera vers un contenu que l'on sait dérangeant.

Pour ne pas déroger à sa règle, BiTS remonte bien plus loin que le réseau des réseaux, passant par le cinéma d'horreur pour comprendre ce qui nous attire tant dans ces contenus. Sans oublier de détailler les mécaniques de certaines plateformes, voire leurs « astuces » pour susciter le goût de l'interdit et laisser la responsabilité à l'internaute.


chargement
Chargement des commentaires...