Bandes-annonces : Death Wish, Deadpool 2, Ant-Man, Robin des bois, Gotti et Guy

John Travolta est le Capo de tutti cap 4
Accès libre
image dediée
Cinéma
Sébastien Gavois

Cette semaine, l'action est au rendez-vous avec Death Wish, une comédie avec Abdel et la Comtesse et un mélodrame avec Monsieur Je-sais-tout. Les bandes-annonces étaient chargées ces derniers jours, avec Deadpool 2, Ant-Man et La GuêpeGotti (avec John Travolta), Robin des bois (de Leonardo DiCaprio), Midnight Sun13 Reasons Why, etc.

Un justicier dans la ville, une bourgeoise dans la cité

Demain, Bruce Willis marchera dans les pas de Charles Bronson en tenant le rôle principal dans Death Wish, le remake d'Un justicier dans la ville. Voici le synopsis : « Quand il ne sauve pas des vies, Paul Kersey, chirurgien urgentiste, mène une vie de rêve, en famille, dans les beaux quartiers de Chicago… Jusqu’au jour où tout bascule. Sa femme est sauvagement tuée lors d’un cambriolage qui tourne mal… Sa fille de 18 ans est plongée dans le coma. Face à la lenteur de l’enquête, il se lance dans une chasse à l’homme sans merci ». Les moyennes sont de 6,5 sur 10 à la fois chez IMDb et SensCritique. Notez que ce film est interdit aux moins de 12 ans.

Dans un registre complètement différent, Abdel et la Comtesse retrace la rencontre entre deux mondes : celui de la Comtesse de Montarbie d’Haust et d'un jeune de cité débrouillard et astucieux. S'ils sont tous les deux issus de mondes que tout oppose, ils pourraient bien s’aider mutuellement. Charlotte De Turckheim et Amir El Kacem occupent les rôles principaux de cette comédie.

Les histoires de familles, c'est compliqué

Pour les amateurs de thriller et/ou de Penélope Cruz, Everyone knows sera à l'affiche dès demain : « À l’occasion du mariage de sa sœur, Laura revient avec ses enfants dans son village natal au cœur d’un vignoble espagnol. Mais des évènements inattendus viennent bouleverser son séjour et font ressurgir un passé depuis trop longtemps enfoui ».

Terminons avec une comédie dramatique : Monsieur Je-sais-tout. Là encore, il est question d'une rencontre entre deux mondes, mais le comique et le burlesque laissent place à l'émotion : « Vincent Barteau, 35 ans, entraîneur de foot d'1,92 m, voit débouler dans son quotidien de célibataire invétéré, son neveu, Léo, 13 ans, 1,53 m autiste Asperger et joueur d'échecs émérite. Cette rencontre aussi singulière qu'explosive va bouleverser l'existence de Vincent et offrir à Léonard la chance de sa vie ».

 

Deadpool et Ant-Man sont de retour, pour vous jouer des mauvais tours

En attendant la sortie dans les salles obscures la semaine prochaine, la 20th Century Fox a publié plusieurs vidéos pour Deadpool 2 : « L’insolent mercenaire de Marvel remet le masque ! Plus grand, plus-mieux, et occasionnellement les fesses à l’air, il devra affronter un Super-Soldat dressé pour tuer, repenser l’amitié, la famille, et ce que signifie l’héroïsme – tout en bottant cinquante nuances de culs, car comme chacun sait, pour faire le Bien, il faut parfois se salir les doigts ».

Le super-héros est également présent dans le clip Ashes de Céline Dion, toujours avec un certain humour. Notez que Ryan Reynolds n'y danse pas, il a été doublé par un professionnel. L'acteur en personne a levé le voile sur Instagram : « Comment Ryan Reynolds fait-il pour aussi bien danser ? S’est-il fait retirer chirurgicalement huit os de son corps pour danser aussi gracieusement qu’un cygne qui aurait eu une relation sexuelle avec Fred Astaire ? La réponse pourrait vous surprendre. Oui. J'ai eu 8 os retirés de mon corps. Mais la danse c'était Yanis Marshall ».

Continuons avec les super-héros avec Ant-Man et La Guêpe, dont la sortie est programmée pour le 18 juillet. « Cette fois-ci, la taille va compter » affirme Marvel et, effectivement, nos héros vont passer leur temps à en changer : tantôt grand, tantôt petit pour s'attaquer à un « fantôme » qui semble tout droit sorti de Matrix Reloaded.

Des monstres, des hommes et John Travolta en « Capo de tutti cap »

Dans Monster and Men, le réalisateur Reinaldo Marcus Green s'attaque à un sujet des plus difficiles : « Les conséquences du meurtre d'un jeune homme noir par la police, vues par 3 personnes différentes : le témoin qui a tout filmé, un policier afro-américain et un étudiant qui joue au base-ball ».

Dans Gotti, John Travolta incarne un autre John, dont l'histoire est bien plus sulfureuse : le parrain John Gotti. Issu d'une famille pauvre de New York, il s'est tourné très jeune vers des activités criminelles, jusqu'à prendre le contrôle de l'une des cinq familles de la mafia locale.

Robin des bois par Leonardo, « Guy » par Alex Lutz

Dans une énième adaptation de Robin des bois, « Robin de Loxley (Taron Egerton), combattant aguerri revenu des croisades, et un chef maure (Jamie Foxx) prennent la tête d’une audacieuse révolte contre la corruption des institutions ». Le film semble bourré d'action et d'explosions en tout genre... nous sommes donc très loin du Disney éponyme. Il est réalisé par Otto Bathurst (à qui nous devons le premier épisode de Black Mirror) et produit par Leonardo DiCaprio. 

Le 29 août, Guy sera à l'affiche. Dans cette comédie dramatique, « Gauthier, un jeune journaliste, apprend par sa mère qu'il serait le fils illégitime de Guy Jamet, un artiste de variété française ayant eu son heure de gloire entre les années 60 et 90. Celui-ci est justement en train de sortir un album de reprises et de faire une tournée. Gauthier décide de le suivre, caméra au poing, dans sa vie quotidienne et ses concerts de province, pour en faire un portrait documentaire ».

Jeu d'espion en Corée, jeu de dupe en Espagne Don Quichotte

The Spy Gone North sera présenté, hors compétition, au Festival de Cannes, qui se tient cette semaine sur la croisette. L'histoire se déroule à Séoul, en 1993, et suit un espion de Corée du Sud infiltré au Nord afin de collecter des informations sur leur programme nucléaire. « Opérant dorénavant en autonomie complète au cœur du pays le plus secret et le plus dangereux au monde, l’espion "Black Venus" devient un pion dans les tractations politiques entre les gouvernements des deux Corées. Mais ce qu’il découvre risque de mettre en péril sa mission et ce pourquoi il a tout sacrifié ». Pas encore de date de sortie pour la France.

Durant le Festival de Cannes, L'Homme qui tua Don Quichotte sera également projeté, mais lors de la clôture cette fois-ci (le 19 mai). Il sortira au même moment dans les salles de cinéma. On y retrouve « Toby, un jeune réalisateur de pub cynique et désabusé, [qui] se retrouve pris au piège des folles illusions d’un vieux cordonnier espagnol convaincu d’être Don Quichotte ». 

Une histoire d'amour compliqué à cause du Soleil, mais sans vampire !

Midnight Sun est un drame sur fond d'histoire d'amour compliquée : « Katie Price, 17 ans, est une adolescente comme les autres, ou presque. Elle ne peut en aucun cas être exposée à la lumière du jour, sous peine d’en mourir. La journée, elle compose et joue de la guitare, et observe le monde depuis sa chambre, notamment Charlie Reed, son voisin. À la nuit tombée, ses rêves prennent vie ! Elle sort chanter dans la gare près de chez elle. Un soir, elle se retrouve face à Charlie. Lui est instantanément sous le charme et se met en tête de la revoir... Pourront-ils s’aimer au grand jour ? » Réponse le 13 juin.

Deux séries : Castle Rock et 13 Reasons Why

Hulu a mis en ligne une nouvelle bande-annonce pour la série Castle Rock, basée sur l'univers de Stephen King, avec J.J. Abrams. Pour rappel, Castle Rock est une ville imaginaire du Maine utilisée par Stephen King dans plusieurs de ses récits. Sur la plateforme de streaming le 25 juillet.

De son côté, Netflix a mis en ligne une vidéo énigmatique sur la seconde saison de 13 Reasons Why. On n'y apprend pas grand-chose, si ce n'est que « la vérité finira par éclater » et que « les cassettes n'étaient que le début ». Les épisodes seront disponibles dès le 18 mai.

Comme toujours, n'hésitez pas à nous signaler les films qui vous intéressent via les commentaires ou bien sur ce sujet dédié aux critiques cinéma de notre forum.


chargement
Chargement des commentaires...