Le Directeur du numérique pour l’éducation autorisé à partir chez Amazon, sous conditions

Le cas décolle 32
Accès libre
image dediée
Crédits : Assemblée nationale
Loi
Xavier Berne

La commission de déontologie de la fonction publique a donné son feu vert au recrutement par Amazon du Directeur du numérique pour l’éducation, Mathieu Jeandron, qui occupera un poste d’architecte solutions cloud pour le géant américain. Il devra néanmoins s’abstenir de certains contacts en lien avec ses précédentes fonctions.

L’information était remontée jusqu’au Parlement, non sans provoquer quelques remous. « Ce débauchage nourrit l’inquiétude », avait ainsi lancé la sénatrice Catherine Morin-Desailly, présidente de la commission de la culture, lors des questions au gouvernement du 10 avril dernier. « Nous sommes nombreux au Sénat à nous préoccuper de la perméabilité de l’éducation nationale à l’influence des géants américains du numérique. »

Le ministre de l’Éducation nationale avait alors confirmé le départ de Mathieu Jeandron, en poste depuis 2015. Jean-Michel Blanquer s’était toutefois refusé à tout commentaire dans l’attente de l’examen du dossier de l’intéressé par la commission de déontologie de la fonction publique.

Hasard du calendrier : l’avis de l’institution a été remis le lendemain au Directeur du numérique pour l’éducation.

Les « réserves » de la commission de déontologie

La commission de déontologie nous a indiqué avoir rendu un « avis de compatibilité » assorti de plusieurs « réserves ». Mathieu Jeandron est ainsi autorisé à exercer chez Amazon, mais à condition « qu’il s’abstienne, au titre de son activité privée, de toute relation professionnelle » :

  • Avec le service des technologies et des systèmes d’information du ministère de l’Éducation nationale jusqu’au 8 septembre 2018 inclus.
  • Avec la direction du numérique au ministère de l’Éducation nationale jusqu’au 23 avril 2021 inclus.
  • Avec « les personnes physiques ou morales dont il a eu à connaître les dossiers dans le cadre de ses fonctions administratives ».

Il a par ailleurs interdiction de « faire état des informations non-publiques dont il a pu avoir connaissance dans le cadre de ses fonctions administratives ».

Un poste « éloigné du monde de l’éducation » chez Amazon Web Services

« Suite à l’avis de la commission de déontologie, je me suis engagé à me conformer aux réserves exprimées, c’est-à-dire à m’abstenir pendant trois ans de relations professionnelles avec mes anciens collaborateurs et personnes physiques et morales dont j’ai eu à connaître les dossiers », confirme Mathieu Jeandron, sollicité par nos soins.

L’ancien DNE, dont le gouvernement avait acté le départ lors du Conseil des ministres du 27 avril, a pris ses nouvelles fonctions aujourd’hui même. Il exerce désormais en tant qu’architecte solution chez Amazon Web Services, à Clichy.

jeandron

C’est un « poste technique », « éloigné du monde de l’éducation », assure Mathieu Jeandron. « Mon rôle sera, pour des clients du cloud d’AWS, de rechercher les meilleures combinaisons des services de cloud pour répondre précisément à leurs besoins de performance, sécurité, montée en charge,... »

Quant à son successeur à la Direction du numérique pour l’éducation, Jean-Marc Merriaux, il prend lui aussi ses nouvelles fonctions aujourd’hui, conformément au décret du 27 avril dernier.


chargement
Chargement des commentaires...