#Replay : énergie solaire, nouveaux horizons et fantastique japonais

Entre modernité et modernité 28
Accès libre
image dediée
Télévision
Guénaël Pépin

Ces derniers jours, le petit écran s'est demandé si le podcast a un avenir grand public et si on arrivera un jour à maîtriser la fusion nucléaire. Elle a aussi exploré les confins du système solaire, avant de changer de cap, pour le surnaturel japonais.

Chaque semaine, nous vous proposons une sélection manuelle de ce qu'il ne fallait pas manquer dans vos programmes TV. Garantie sans sponsoring et autre tracking de vos habitudes, vous permettant de savoir ce qu'il y a d'intéressant à regarder en replay ce week-end (surtout s'il ne fait pas beau et que votre séance de VTT tombe à l'eau).

Nous utilisons ainsi seulement nos petits bras et éventuellement vos suggestions. Si vous repérez une émission qui mérite selon vous de paraître dans notre sélection, vous avez deux possibilités : 

Notez que la sélection se limite pour le moment aux replays de programmes TV, mais pourra s'étendre à d'autres médias. Nous avons pour le moment quelques idées et ferons sans doute des essais dans les semaines à venir. Mais n'hésitez pas à nous proposer vos suggestions, cette chronique évoluant pour vous et avec vous, à ciel ouvert ;)

Podcast, Tour Eiffel et archéologie

Dans sa dernière émission, Le Tube de Canal+ se demande si le podcast peut remplacer la radio, alors que les émissions à la demande gagnent en notoriété. Pour aller plus loin, notre dossier sur les podcasts est toujours disponible. Le 20h de TF1 est revenu sur la vidéo YouTube obligatoire du site des impôts, en interrogeant notre directeur des rédactions, David Legrand, et Bernard Benhamou, le secrétaire général de l'Institut de la souveraineté numérique.

Pour sa part, BiTS d'Arte s'est penché sur l'intégration toujours plus grande du faux dans notre réalité. Sur France 2, Consomag a consacré l'une de ses pastilles aux néo-banques, pour une première approche.

RMC Découverte a encore multiplié les documentaires. L'un se concentre sur l'aéroport Paris Charles de Gaulle (en ligne jusqu'au 26 avril), deux autres reviennent sur la construction de la Tour Eiffel (jusqu'au 25 avril) et du métro parisien (jusqu'au 24 avril).

France 5 diffuse la série documentaire « L'empire du système solaire », cette fois avec l'épisode « Du chaos à l'ordre ». Il est visionnable jusqu'au 26 avril. De son côté, Arte jette un coup de projecteur sur la guerre de l'eau en Asie centrale (aussi jusqu'au 26 avril), quand Xenius nous parle de la nocivité des particules fines et de l'oxyde d'azote, ainsi que d'archéologie high tech. À ce sujet, Envoyé Spécial a suivi l'archéologue Laurent Bruxelles dans un de ses reportages (jusqu'au 19 mai).

La quête pour maîtriser le carburant du Soleil (jusqu'au 27 avril)

Dans un documentaire, Arte se demande s'il sera un jour possible de produire une énergie abondante et stable à partir de la fusion nucléaire, celle-là même qui donne leur puissance aux étoiles. La fusion de deux noyaux atomiques légers éviterait ainsi la production de déchets due à la fission actuelle, donc promettrait des jours meilleurs.

L'émission retrace l'histoire de cette science et va au plus près des tentatives actuelles, notamment au Japon. Elle se penche en particulier sur le projet ITER et l'important retard qu'il a pris, mettant en lumière certaines des négociations houleuses qu'il génère.

L'odyssée de la sonde New Horizons (jusqu'au 21 avril)

Dans une autre émission, la chaine franco-allemande revient sur l'odyssée de la sonde destinée à explorer la planète naine Pluton. Lancée en 2006, elle doit aussi aller plus loin que les autres objets lancés par l'Homme, en livrant de nouveaux clichés de la Voie lactée.

Le documentaire suit donc les péripéties de la mission, et le débat sur le statut de Pluton lui-même. L'émission livre certaines des leçons de la mission, sans en apprendre beaucoup aux spécialistes. Cette mise en images reste tout de même précieuse, rendant bien plus concrète cette si lointaine exploration spatiale.

Le surnaturel japonais dans tous ses états

Arte Creative propose l'une de ses nombreuses séries, cette fois sur les œuvres fantastiques japonaises, qui envahissent les écrans. En dix épisodes, elle va du mythe des écrans démoniaques (coucou The Ring) au Butô, la « danse avec les esprits », en passant par l'influence du manga.

Comme les autres séries de la chaine, elle se concentre sur une série d'entretiens avec des créateurs de premier plan du domaine, ainsi que de spécialistes. La courte série donne une approche unique du sujet, qu'il serait dommage de bouder.


chargement
Chargement des commentaires...