La France travaille à une messagerie d'État chiffrée pour « cet été »

Prêts pour l’Émeute ? 48
image dediée
Crédits : HYWARDS/iStock
Securité
Guénaël Pépin

Le gouvernement ambitionne de mettre en place sa propre messagerie chiffrée d'ici juillet. Selon nos informations, elle reprend un outil existant, déjà exploité par la suite Citadel de Thales. Le chiffrement de bout en bout des communications pourrait être de la partie.

Depuis la campagne présidentielle, l'an dernier, les messageries sécurisées comme WhatsApp et Telegram sont au coeur d'une grande crainte. Les membres actuels du gouvernement et les parlementaires passent massivement par ces outils étrangers, au contenu pas toujours chiffré, pour leurs communications. La possibilité que des informations sensibles transitent par ces canaux est importante, alors que la France dispose pourtant d'outils « souverains » pour cet usage.

La question a été posée à Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'État au Numérique, par un auditeur de France Inter ce matin. « Nous travaillons à une messagerie sécurisée publique, qui ne sera pas dépendante d'offres privées » a répondu l'ancien président du Conseil national du numérique. Avant d'assurer que les membres du gouvernement utilisent au moins deux applications de type Telegram, évitant de placer tous leurs œufs dans le même panier.

En marge d'un entretien, Henri Verdier, le numéro un de la Direction interministérielle du numérique (DINSIC) nous a livré quelques précisions sur ce projet.

La même base que Citadel de Thales

Lisez la suite : 60 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...