AMD lève le voile sur ses Ryzen 5 2600(X) et Ryzen 7 2700(X) en 12 nm, dès 200 euros

Core i7-Killer 26
Accès libre
image dediée
Processeurs DOSSIER
David Legrand

Alors que les Ryzen de seconde génération ne seront disponibles que la semaine prochaine, AMD officialise d'ores et déjà leurs tarifs et caractéristiques. L'occasion de faire un premier point, avant les tests.

Au CES de Las Vegas, AMD a dévoilé une partie de son plan pour cette année. Ainsi, après les APU de la génération Raven Ridge (voir notre test) ce sont les Ryzen de seconde génération (Pinnacle Ridge) qui arrivent sur le marché, à partir de 200 euros. Ils seront suivis des APU mobiles Ryzen Pro puis de la seconde génération de Ryzen Pro et Threadripper.

Notre dossier sur les processeurs Ryzen de seconde génération :

Gravure en 12 nm et petites retouches

Quelques détails avaient été donnés lors de l'annonce : un lancement en avril et l'introduction du 12 nm, impliquant de plus hautes fréquences. Le procédé 12LP était promis comme 10 % plus performant et plus efficace d'un point de vue énergétique que le 14LPP utilisé jusqu'à lors.

AMD ne l'utilise d'ailleurs pas pour réduire la taille de la puce. De quoi permettre au constructeur de se rapprocher du 14 nm de son concurrent. C'est seulement l'année prochaine que le 7 nm devrait permettre de changer la donne avec une nouvelle architecture Zen 2 dont le design est finalisé.

Pour ces Ryzen « seconde génération », il n'est ainsi question que d'une version Zen+, légèrement modifiée. Notamment avec une gestion plus fine de la fréquence, Precision Boost 2, déjà vue dans les APU (voir notre analyse).

  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap

Un « nouveau » chipset X470 avec StoreMI

L'autre grand changement de cette version retouchée de Ryzen se situe au niveau du chipset et l'introduction d'un modèle X470. En janvier, il était question d'une version plus économe en énergie, optimisée pour ces nouveaux Ryzen. Désormais, la société met en avant une gestion de l'alimentation améliorée et des « designs passionnants » du côté des cartes mères, avec une nouvelle fonctionnalité intégrée : StoreMI.

Une manière discrète de dire que rien ne change vraiment. Les caractéristiques techniques sont celles du X370 au niveau des E/S, AMD confirme une finesse de gravure inchangée même si une économie d'énergie est bien évoquée. Sur le fond, une carte mère X470 (comptez 150/160 euros minimum) sera donc surtout l'assurance d'avoir un produit à jour dès le déballage avec quelques raffinements supplémentaires. StoreMI étant là pour faire « craquer » le client hésitant.

Ryzen 2nd GenerationRyzen 2nd Generation

Cette dénomination cache une technologie permettant d'unifier un stockage HDD ou SSD avec la mémoire du système pour accélérer les accès et disposer d'un ordinateur plus réactif. Ce, sans avoir à se reposer sur une solution matérielle comme Intel le fait avec ses modules Optane Memory.

Si cette fonctionnalité vous dit quelque chose, c'est normal : AMD l'a déjà annoncée pour ses APU. Il était alors question de FuzeDrive de la société Enmotus, mais il fallait alors débourser 20 dollars. Ici, tout devrait être proposé sous la marque AMD et intégré au prix de la carte mère. Il faudra voir ce qu'il en est lors des tests.

Notez également qu'une technologie évoquée par certains ces dernières semaines n'est pas évoquée par AMD pour le moment : Precision Boost Overdrive. Cela devait être une manière de grapiller quelques ultimes MHz lorsque toutes les conditions étaient réunies, notamment celles d'une carte mère X470.

Pour le moment, AMD n'en parle pas. De quoi éviter d'être accusé de trop segmenter sur des fonctionnalités secondaires à l'occasion du lancement ? Il n'est aussi pas question du RAID NVMe bootable ou du B450. Les semaines à venir devraient donc être l'occasion de nouvelles annonces.

Quid des cartes mères de la série 300 ?

Conformément aux engagements du constructeur, n'importe quelle carte mère équipée d'un socket AM4 et d'un chipset de la série 300 pourra faire fonctionner un processeur Ryzen de seconde génération. Il en sera de même jusqu'à l'architecture Zen 3, attendue pour 2020. Mais il y a tout de même quelques subtilités.

Il faudra d'abord disposer d'une UEFI à jour. Si ce n'est pas le cas, la carte mère ne démarrera pas. AMD promet un autocollant sur les modèles parés nativement pour cette nouvelle gamme, mais ils ne seront sans doute pas en stock chez les revendeurs d'ici le lancement jeudi prochain. On se retrouvera donc dans le même cas que pour les APU Raven Ridge.

Il y a bien entendu la solution du « boot kit », mais celle-ci est tout sauf pratique et demande du temps. Une fois de plus, on aurait aimé qu'AMD et ses partenaires s'arrangent pour que cela ne soit pas nécessaire, ou que les stocks soient à jour pour le lancement. Surtout que les modèles X470 ne devraient arriver qu'au compte-goutte les premières semaines.

Tarifs et date de disponibilité

Quoi qu'il en soit, quatre processeurs sont annoncés aujourd'hui. Il s'agit plus précisément de deux modèles déclinés en version « X ». Cette lettre est désormais le signe de fréquences supérieures et d'un ventirad plus efficace.

On appréciera au passage qu'AMD ait décidé de rationaliser un peu sa gamme. Moins de modèles sont lancés, il n'est plus question de vendre tel ou tel avec ou sans système de refroidissement, il y a une meilleure distinction de ceux avec six ou huit cœurs, les TDP, etc. Le 1800X laisse ainsi sa place au 2700X. 

Ryzen 2nd GenerationRyzen 2nd Generation

Les tarifs ont aussi été grandement revus à la baisse par rapport au lancement de mars 2017. Il y a deux raisons à cela. AMD avait déjà baissé ses prix ces derniers mois (voir ici ou ), notamment sur le haut de gamme Ryzen. Ensuite, Intel a mis sur le marché de nouvelles puces avec un prix par cœur bien plus attractif pour le consommateur.

La gamme d'AMD devrait néanmoins s'articuler autour de différentes générations avec des références qui peuvent parfois prêter à confusion. Ainsi, les Ryzen 1000(X) sont basés sur Zen, Precision Boost et du 14 nm. Les Ryzen 2000G sont des APU basés sur Zen, Precision Boost 2 et du 14 nm. Les Ryzen 2000(X) sont basés sur Zen+, Precision Boost 2 et du 12 nm.

Si un ménage devrait être progressivement mené dans les semaines à venir, il faut espérer que des Ryzen de seconde génération arriveront également sur l'entrée de gamme, et que tout cela finira par se tasser pour assurer une meilleure cohérence d'ensemble. Côté tarifs en France, voici les détails de la nouvelle offre face aux Ryzen actuels :

Ryzen Gamme Avril 2018

Une guerre des nerfs avec Intel, le consommateur grand gagnant

Aujourd'hui, les précommandes sont ouvertes (ainsi que les unboxing), mais il faudra attendre jeudi prochain pour les tests des modèles X, les autres devant être distribués à la presse seulement dans un second temps. Une méthode de communication désormais habituelle chez AMD, que nous ne pouvons que regretter. Le plus sage est donc d'attendre avant de craquer, surtout si vous désirez opter pour une carte mère X470.

Dans tous les cas, il ne faut pas vous attendre à une révolution au niveau des performances, mais surtout à des améliorations dues à l'évolution des fréquences ou à celle de l'architecture, notamment dans les jeux. Pour autant, ces nouvelles puces devraient être très intéressantes, y compris face à un Core i7-8700K qui monte certes à 4,7 GHz, mais avec seulement six cœurs et aucun ventilateur fourni pour 329,90 euros dans le meilleur des cas.

Le Core i7-8700 avec ventirad, mais sans coefficient débloqué et avec une fréquence maximale de 4,6 GHz, se trouve dès 275 euros. La bataille sera donc aussi importante du côté des Ryzen 5 2600(X). Pourtant, côté tarif, ils feront surtout face aux Core i5-8500/8600 situés entre 220 et 240 euros.

De quoi faire rêver lorsque l'on pense qu'il y a un an, il fallait compter 380 euros pour un Core i7-7700K à quatre cœurs, 500 euros pour un i7-6800K à six cœurs ou même 559,90 euros pour un Ryzen 7 1800X. Preuve qu'un retour réel de la concurrence permet de faire rapidement bouger les lignes.


À noter :

Dans le cadre de la réalisation de cet article, nous sommes allés à la rencontre des équipes d'AMD à Londres. Celle-ci a pris en charge une partie de notre transport, hébergement et restauration sur place. Conformément à nos engagements déontologiques, cela s'est fait sans aucune obligation éditoriale de notre part, excepté le respect des dates d'embargo (NDA), et sans ingérence de la part d'AMD.


chargement
Chargement des commentaires...