8 360 plaintes à la CNIL en 2017, une année record

Quid après le RGPD ? 14
image dediée
Loi
Marc Rees

Alors que l’année 2018 sera marquée par l’entrée en application du règlement général sur la protection des données personnelles, la CNIL dresse aujourd’hui son bilan d’activité pour 2017. Une année où les plaintes ont atteint un niveau record.

L’an passé, l’autorité, fière de ses 40 ans, a enregistré 8 360 plaintes (contre 7 703 en 2016 et 7 908 en 2015). C’est la première fois que la barre des 8 000 plaintes est franchie.

Dans le détail exposé au fil du rapport annuel de la CNIL, ce sont les secteurs de l’Internet et de la téléphonie qui remportent la palme avec 27 % des dossiers reçus. Remarquons d’ailleurs que l’institution a enregistré 335 demandes de déréférencement, suite à l’extension du « droit à l’oubli » (qui est plus exactement un droit à l’effacement) dans les moteurs de recherche.

cnil
Crédits : Cnil

Droit à l’oubli, droit d’accès indirect

Lisez la suite : 82 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...