Les apports de Firefox 59/60 : Assistant, entreprise, permissions, Qwant et Web Authentication

Révolution : phase 2 41
Accès libre
image dediée
Navigateurs
David Legrand

Deux versions après Firefox 57, nouvelle salve de nouveautés au sein du navigateur de Mozilla. Elles vont cette fois bien plus loin que la simple question des performances.

La semaine dernière, Mozilla mettait en ligne la version 59 de Firefox, alors que la branche bêta accueillait la version 60. Des mises à jour pouvant paraître mineures face à un Firefox 57 qui apportait de nombreuses évolutions, dont certaines profondes au niveau du moteur de rendu ou de la gestion des extensions par exemple.

Firefox 58 avait été un peu plus loin, mais les versions 59/60 apportent à nouveau un grand lot d'améliorations sur différents points, dont certaines vont changer les choses pour les utilisateurs. Ce, tant dans la version pour ordinateurs de bureau que celle pour Android. Du côté d'iOS, rien n'a été mis en ligne depuis le 1er février.

Qwant proposé comme alternative à Google en France

Il est tout d'abord question d'une multitude de petites améliorations. On peut ainsi réorganiser la page d'accueil de Firefox contenant les sites les plus visités par un glisser-déposer. De nouvelles options d'organisation et de personnalisation de cette page sont également mises en place.

L'outil de capture d'écran Screenshot permet de prendre des notes sur l'image, mais aussi de les découper directement comme bon vous semble. WebRTC gère désormais des conversations avec un très grand nombre de participants, ainsi que WebVTT pour la gestion des sous-titres, entre autres ajouts. Les pointer events sont également de la partie (souris, stylet et écran tactile).

Les développeurs gagnent de nouvelles possibilités pour les WebExtensions, notamment dans la gestion des onglets, de la personnalisation de l'interface, des content scripts qui peuvent être chargés dynamiquement, de nouveaux protocoles décentralisés, des cookies, mais aussi des API browserAction, pageAction ou webRequest. De plus, lorsqu'une extension accèdera à la protection contre le pistage, l'utilisateur en sera notifié spécifiquement.

Mais ce qui sera sans doute le plus facilement visible est l'arrivée de nouveaux moteurs de recherche proposés comme alternatives à Google, qui reste présent par défaut. En Allemagne, Ecosia fait son entrée alors que pour la France il s'agit de Qwant. Pour l'activer, il suffit de se rendre dans la section Recherche des Options :

Firefox Qwant

Bien entendu, ceux qui préfèrent peuvent continuer à utiliser l'extension Qwant qui modifie ce paramètre, ou même la version spéciale de Firefox proposée par les deux partenaires.

De meilleures performances

Firefox 59 introduit sous macOS une évolution déjà évoquée précédemment : Off-Main-Thread Painting (OMTP). Celle-ci n'était jusqu'à maintenant disponible que sous Windows.

On note d'autres retouches du côté des performances, Mozilla annonçant un chargement plus rapide de la page d'accueil de Firefox, et plus généralement des autres pages avec l'introduction de la fonctionnalité Race Cache with Network (RCWN).

Présentée en 2017, celle-ci consiste en un appel simultané aux caches réseau et local pour une ressource et à utiliser celui qui répond en premier. L'autre peut alors, dans certains cas, être annulé. Son utilisation n'est pas systématique, pour éviter de gâcher inutilement de la bande passante (entre autres).

Selon les premiers tests effectués à l'époque, 17 % des requêtes étaient concernées, le cache réseau étant utilisé dans 3,61 % des cas, avec des gains parfois assez élevés en temps de chargement.

Vie privée et permissions

Autre apport déjà évoqué dans nos colonnes et introduit avec Firefox 59 : la limitation des informations sur le referer en cas de navigation privée. Il peut ici s'agir d'une source de fuite d'informations sensibles. De ce fait, seule l'URL du site sera envoyée, pas celle de la page. Il ne semble pas encore prévu d'étendre ce fonctionnement à la navigation classique.

Aucun paramètre n'est d'ailleurs présent dans l'interface, mais il est possible de modifier certaines options dans la section about:config (à taper dans la barre d'URL) :

  • network.http.referer.defaultPolicy (2 par défaut)
  • network.http.referer.defaultPolicy.pbmode (3 par défaut)

Ces valeurs correspondent à la politique en matière de referer (voir la documentation), avec quatre résultats possibles, allant de 0 à 3. Notez que cet ordre ne permet pas de connaître la plus stricte :

  • 0 : no-referrer
  • 1 : same-origin
  • 2 : strict-origin-when-cross-origin
  • 3 : no-referrer-when-downgrade

Face au nombre croissant de sites réclamant aux internautes d'accepter ou non des notifications, Mozilla a également décidé d'agir. Elles sont utiles dans certains cas, comme une messagerie, mais pas sur d'autres. On peut désormais tout refuser en bloc ou se voir poser systématiquement la question.

La section Vie privée et sécurité des Options intègre ainsi une section consacrée aux Permissions, avec un élément relatif aux notifications. Vous pourrez y bloquer toutes les demandes, ou établir une liste blanche ou noire de sites. Ce choix est aussi accessible, site par site, depuis l'onglet Permissions de l'outil Informations sur la page accessible depuis un clic droit.

Un fonctionnement identique est proposé pour la localisation géographique, l'accès à la caméra ou encore au microphone. On regrettera qu'il ne soit pas (encore ?) possible de faire de même pour JavaScript ou le stockage local persistant par exemple, comme le proposent déjà d'autres navigateurs.

Firefox 59 PermissionsFirefox 59 Permissions

Sous Android, Firefox comme assistant

Firefox 59 pour Android apporte lui aussi quelques petites améliorations, comme le support du HTTP Live Streaming (HLS). La gestion du referer en navigation privée est revue comme dans la version classique, les vidéos passent en plein écran lorsque l'appareil est placé en mode paysage et une page « À propos de Firefox » fait son apparition.

Mais ce qui marquera le plus les esprits est la possibilité d'utiliser Firefox comme assistant Android. Une fonctionnalité introduite avec Android 6.0 qui rejoint désormais le canal stable du navigateur. Dans la pratique, il faut le plus souvent se rendre dans l'application Paramètres puis :

  1. Applications et notifications
  2. Paramètres avancés
  3. Applications par défaut
  4. Assistance et saisie vocale
  5. Application d'assistance

Ici, vous pourrez sélectionner Firefox. Ensuite, un appui long sur le bouton d'accueil lancera le navigateur et vous proposera d'initier une recherche. C'est encore relativement basique, mais c'est un bon début pour que cette fonctionnalité ne dépende plus forcément de Google.

Firefox Assistant AndroidFirefox Assistant AndroidFirefox Assistant AndroidFirefox Assistant AndroidFirefox Assistant AndroidFirefox Assistant Android

Firefox 60 : en route vers l'entreprise et Web Authentication

La prochaine mouture, actuellement en phase de bêta, sera l'occasion de faire un grand pas vers l'entreprise. Une volonté annoncée par Mozilla il y a peu et détaillée il y a quelques jours dans un billet de blog. Le Policy engine fait ainsi son apparition (voir la documentation).

Parmi les petites nouveautés on notera le support de l'occitan, l'utilisation du nouveau moteur CSS utilisé pour l'interface utilisateur, de la touche F9 pour lancer le mode de lecture zen, l'impossibilité d'avoir plusieurs mots-clés pour la même URL dans les favoris, une gestion de la vie privée renforcée concernant la caméra, etc. 

Mais l'ajout le plus important intéressera surtout les adeptes de sécurité : l'API Web Authentication qui doit permettre une authentification forte en se basant sur un dispositif de chiffrement asymétrique. Pour rappel, il s'agit du composant permettant le support des clés USB de sécurité comme celles répondant au standard U2F

En l'état actuel des choses, il faut toujours activer l'option security.webauth.u2f manuellement dans about:config pour en profiter, mais l'interface a déjà été améliorée (voir ci-dessous). L'ensemble, proposé par le W3C, se veut néanmoins plus large puisque compatible avec différentes solutions (Windows Hello, Bluetooth, NFC, etc.). 

Une documentation est disponible par ici, des démonstrations étant accessibles pour Chrome et Firefox. Firefox 60 est attendu pour le 9 mai 2018.

Firefox 60 Beta U2F


chargement
Chargement des commentaires...