Canal+ cesse la diffusion des chaînes du groupe TF1, qui s'étonne de cette décision

Le conflit se durcit 184
Accès libre
image dediée
Société MàJ
David Legrand

Mise à jour : TF1 vient de réagir à travers un communiqué de presse, l'actualité a été mise à jour en conséquence.

Après Orange, c'est au tour du groupe Canal+ de voir son contrat de diffusion avec TF1 prendre fin. Mais cette fois, l'absence de solution a directement mené à une décision radicale : les chaînes et leurs services ne sont plus proposés, en attente d'un accord. 

Depuis près de deux ans, TF1 mène une bataille pour revoir son modèle économique, notamment vis-à-vis des opérateurs et autres services qui diffusent ses chaînes.

La nouvelle direction, menée par Gilles Pelisson, a tout d'abord obtenu le passage de LCI à la TNT gratuite, et cherche désormais à faire payer ses partenaires plus cher pour la reprise de ses programmes et services associés, comme le replay. Quitte à dénoncer leurs contrats.

MyTF1 Premium : un montant demandé qui ne passe pas (toujours)

Une offre connue sous le nom de MyTF1 Premium a pour le moment séduit Bouygues Télécom (qui appartient au même groupe) et SFR. Selon nos confrères d'Electron Libre, ce dernier aurait notamment signé pour s'assurer de la reprise en retour de ses chaînes de sport (sous un nom différent), dont il a besoin pour rentabiliser ses coûteux droits sportifs.

Mais avec les autres, ça coince. Le problème serait ainsi la « gourmandise » de TF1, M6 ayant de son côté réussi à trouver une solution avec Canal+, Orange et SFR, ainsi que Bouygues Télécom. Seul reste Free avec qui les discussions sont toujours en cours pour le moment. 

MyTF1 n'est ainsi plus proposé au sein des Livebox depuis près d'un mois, Orange étant en conflit ouvert depuis la fin de son contrat. Le flux en direct reste néanmoins présent. Le 31 mars prochain, le contrat de Free se terminera. Ce 28 février, c'était au tour du groupe Canal+, plutôt virulent dans cette affaire.

Les deux sociétés ont marqué leur soutien à Orange ces dernières semaines, Maxime Saada, directeur général du groupe Canal+ précisant qu'il n'a « aucunement l’intention de céder au chantage » et évoquant « des sommes astronomiques, à hauteur de 100 millions d’euros au total, dont plusieurs dizaines de millions pour le seul groupe Canal+ ». 

Canal+ coupe l'accès aux chaînes gratuites de TF1

Ce mercredi, les clients étaient notifiés en ligne du fait que « Le Groupe TF1 veut désormais faire payer ses chaînes gratuites (TF1, TMC, TFX anciennement NT1, TF1 Séries Films anciennement HD1 et LCI), alors même que ces chaînes sont diffusées gratuitement sur la TNT et sur Internet. Cette diffusion payante aurait pour conséquence de vous faire payer l’accès à ces chaînes, ce que nous refusons ». 

Il a donc été décidé « d’arrêter la diffusion des chaînes TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI ainsi que leur service Replay pour nos abonnés », la chaine demandant à ses clients de bien vouloir l'excuser « pour la gêne occasionnée et vous assurons que nous travaillons activement à trouver une solution pour un rétablissement du service ».

Hier soir, les messages se sont multipliés, notamment sur Twitter, pour indiquer vers 23h que TF1 n'était plus disponible. Rapidement, un communiqué du groupe Canal+ est venu confirmer l'information. Ce dernier dit regretter « l'impasse dans laquelle se trouvent les négociations avec le Groupe TFI après 18 mois de discussions et se voit contraint d'interrompre la diffusion des chaines TFI, TMC, TFX, TFI Séries Films, LCI et leurs services associés ».

Une attaque frontale... 

Après cinq reports proposés par TF1, le sixième a trouvé une réponse négative de la part de son partenaire « qui s'apparente à une manœuvre dilatoire plutôt qu'à une réelle intention de trouver un accord ».

Pour la filiale de Vivendi, « cette décision est le résultat de l'intransigeance du Groupe TF1 qui abuse de sa puissance de marché, et notamment de son canal numéro 1, pour imposer unilatéralement à ses distributeurs, dont le Groupe CANAL+, de payer pour continuer à diffuser ses chaînes disponibles gratuitement sur la TNT et sur Internet ».

Le groupe met en avant le fait que les chaînes (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI ) « occupent des fréquences nationales relevant du domaine public qui leur ont été octroyées gratuitement. Par ailleurs, TF1 bénéficie d'avantages réglementaires propres aux chaînes gratuites, dont la possibilité de diffuser en exclusivité des événements sportifs majeurs comme la coupe du monde de football qui doivent être accessibles à tous ».

Il reproche ainsi à son ancien partenaire d'avoir des « exigences financières déraisonnables et infondées [...] avec des conditions et un calendrier imposés unilatéralement ». C'est donc sur la justice que se repose désormais Canal+, qui « réaffirme son souhait de pouvoir diffuser les chaînes gratuites du Groupe TF1 mais n'entend pas payer pour la diffusion de ces chaînes » et reproche des décisions allant « à l'encontre des intérêts des téléspectateurs qui se voient discriminés en fonction de leur mode de réception et subissent les conséquences de cette situation ».

... et une assignation

Le groupe a donc « assigné le Groupe TF1 devant le Tribunal de commerce de Paris pour contester ses demandes et rappelle avoir déposé fin septembre 2017 un recours devant le Conseil d' État contre la décision du CSA de renouvellement simplifié de la convention TF1 alors que cette dernière avait annoncé son intention de changer fondamentalement son mode de financement, en exigeant une rémunération de la part de ses distributeurs ».

En attendant, les clients peuvent se reporter sur différentes solutions comme les services en ligne de TF1 ou des outils plus ouverts, comme Captvty (voir notre guide). Il faudra maintenant scruter avec attention les audiences des chaînes concernées afin de voir si cette décision de Canal+ se ressent.

L'impact devrait néanmoins être plus faible que si Orange ou Free prenaient la même décision. L'attitude de Canal+ les incitera-t-elle à passer la seconde ? Réponse dans les semaines qui viennent.

TF1 demande à Canal+ de... reprendre la diffusion de ses chaînes

De son côté, TF1 a réagi en s'étonnant de cette décision de ne plus diffuser ses chaînes, jugée « d’autant plus incompréhensible que le Groupe Canal + est autorisé à les diffuser, le Groupe TF1 n’ayant jamais demandé à ce que ses chaînes et son service replay soient coupés, mais avait au contraire proposé une poursuite des négociations ».

Le groupe va même jusqu'à déplorer la « prise en otage » des clients « qui payent pour recevoir les chaînes TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films, LCI et MyTF1 » et demande à Canal+ « de prendre en compte l’intérêt légitime de ses abonnés CANAL et TNT SAT », une situation que certains jugeront sans doute assez ironique.

Dernière mise à jour le 02/03/2018 16:30:47

chargement
Chargement des commentaires...