Chocolatey : l'installation et la mise à jour facile d'applications sous Windows

Entre autres... 59
image dediée
Applications TEST
David Legrand

Nombreux sont les utilisateurs continuant de télécharger manuellement leurs applications pour Windows, les mettant à jour de manière plus ou moins régulière. Outre l'incomplet Microsoft Store, il existe des alternatives plus efficaces, inspirées des pratiques sous Linux. Chocolatey est l'une d'entre elles.

Si Windows a bien un défaut, c'est la façon dont sont gérées ses applications. Le modèle de base n'a pas évolué depuis les premières années du système, malgré l'avènement d'internet : il faut récupérer un exécutable puis le lancer ou l'installer. Un principe qui, avec le référencement Google, continue de faire le succès des sites de téléchargement d'applications.

Il y a ainsi deux modes d'usages : classique ou portable. Nous avions d'ailleurs évoqué la manière dont PortableApps pouvait être utilisé pour tirer parti du second pour la mise à jour d'applications courantes. Bien entendu, en quelques dizaines d'années il y a eu des évolutions, des fichiers MSI à l'arrivée des applications universelles et du Microsoft Store.

Ce dernier enferme cependant l'utilisateur dans une boutique contre la promesse d'applications enfin mises à jour facilement, de manière régulière. Surtout, il est encore très incomplet et peu pratique, nécessitant un compte Microsoft pour garder les mêmes applications sur différents systèmes.

Microsoft Store

Pourtant, les distributions Linux ont montré depuis longtemps une meilleure voie : les dépôts. Chacune est ainsi livrée avec une liste de serveurs comprenant tous les logiciels que l'on peut installer, parfois en différentes déclinaisons : libres ou non, plus ou moins récentes, etc. L'utilisateur peut ajouter les siens s'il le souhaite.

On peut ainsi récupérer n'importe quelle application de cette liste en une ligne de commande ou en un clic, de nombreux miroirs étant disponibles à travers le monde. La mise à jour est tout aussi simple. Le tout est sécurisé par un dispositif permettant de s'assurer de la provenance et de l'intégrité, en exploitant notamment le chiffrement asymétrique (GPG).

Un principe qui n'a jamais été repris par Microsoft malgré quelques tentatives telles que Windows-Get, NuGet pour les composants .Net ou One-Get pour les modules et scripts PowerShell. Heureusement, l'équipe de Chocolatey etait là.

D'APT aux Snap d'Ubuntu

Lisez la suite : 74 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...