Orange : un forfait « entièrement illimité » en Belgique... qui ne pourrait pas exister en France

Orange, le « challenger audacieux » 101
Accès libre
image dediée
Téléphonie
Par
le jeudi 08 février 2018 à 09:32
Sébastien Gavois

Hier, Orange a lancé « le premier abonnement mobile entièrement illimité en Belgique ». Illimité certes... mais pas sans certaines limites non plus. L'opérateur nous confirme d'ailleurs qu'en France, il ne pourrait pas « parler d'illimité » avec cette offre. Explications.

Chez nos voisins, Orange n'est pas en position de leader (la place est occupée par Belgacom-Proximus). Selon ses propres mots, il se positionne comme un « challenger audacieux » avec sa nouvelle offre Aigle (et sa déclinaison Premium) qui sera disponible dès le 12 février. Il s'agit des premiers abonnements dotés « d’un volume de data mobile illimité en Belgique ».

Orange Belgium a mené une enquête auprès de plus de 1 100 clients : « Il s’avère qu’une grande partie des utilisateurs intensifs aimeraient disposer d’un forfait illimité de data mobile ». Comme souvent, le diable se cache dans les détails : ce changement arrive avec une augmentation du prix et, en plus, il ne s'agit en fait « que » d'un forfait avec 10 ou 20 Go de « fair use » suivant les cas. Au-delà du quota, la vitesse est réduite à 512 kb/s. 

De notre côté, nous avons contacté Orange (France) afin de savoir si un tel forfait pouvait exister sous cette forme en France. La réponse est non et l'opérateur nous explique pourquoi.

En France, Orange ne pourrait pas parler d'illimité avec cette offre

« Il est vrai qu’en France, nous ne pouvons pas parler d’illimité si le forfait ne propose pas réellement une enveloppe de data illimitée. » L'opérateur ajoute que c'est la raison pour laquelle il communique sur « l’enveloppe de Go incluse dans le forfait avant la réduction de débit, même si le client peut continuer à surfer à bas débit une fois l’enveloppe épuisée ».

Si les Belges semblent friands d'un Internet illimité (selon l'enquête de l'opérateur), qu'en est-il de la France ? Les clients ne s'intéressent pas à ce genre d'offres ? Pour rappel, Free Mobile et SFR proposent de l'illimité sur certains forfaits. « En France aussi, effectivement, les clients se disent intéressés par la data illimitée » avance l'opérateur.

Il ajoute néanmoins que « leur usage moyen actuel ne demande pas une telle générosité et d’ailleurs les forfaits mobiles français sont bien plus généreux que les forfaits belges puisque cela fait plus de deux ans que nous proposons plus de 20 Go en cœur de gamme ».

Pas d'illimité pour « garantir la qualité » du réseau

Enfin, Orange nous précise avoir « fait le choix de ne pas proposer la data illimitée pour garantir la qualité de son réseau et se prémunir des usages abusifs de certains utilisateurs qui pourraient impacter la qualité d’expérience des autres clients »... une « excuse » dans la même veine que celle utilisée pendant un temps pour interdire les usages Newsgroups et P2P sur ses abonnements mobiles.

À l'époque, l'opérateur déclarait que « cette mesure permet de garantir une qualité de service optimale au plus grand nombre ». Il aura fallu attendre mi-2016 pour qu'Orange change (discrètement) son fusil d'épaule et arrête d'interdire ces usages.

Réduction du débit : 512 kb/s en Belgique, 128 kb/s en France

Notons tout de même une différence de taille entre les forfaits avec « fair use » d'Orange en Belgique et ceux en France : le débit une fois le quota atteint. Il est de 512 kb/s chez nos voisins, contre 128 kb/s dans l'Hexagone (exactement comme Bouygues Telecom), soit un rapport de un à quatre. 

Enfin, les nouveaux forfaits sans engagement Aigle et Aigle Premium d'Orange Belgique (disponibles dès le 12 février) augmenteront de 1 euro à partir du 13 mars : ils passeront ainsi à respectivement 40 et 61 euros. Le prix à payer pour profiter de l'illimité avec une limite.


chargement
Chargement des commentaires...