Snap : 3,4 milliards de dollars de pertes annuelles et un rebond de 32 % en bourse

Ça fait cher le hot-dog qui danse 20
image dediée
Finances
Par
le mercredi 07 février 2018 à 15:45
Kevin Hottot

La saison des annonces de résultats trimestriels a repris, et aujourd'hui c'est au tour de Snap Inc., maison mère de Snapchat, de présenter les siens. Si certains signes sont positifs, l'ensemble n'est pas parfait, comme en témoignent les pertes vertigineuses enregistrées par la société cette année. Pas de quoi refroidir les marchés pour autant.

Depuis son introduction en bourse en mars 2017, les résultats de Snap Inc. sont scrutés de très près par les analystes et investisseurs de la Silicon Valley. Longtemps montrée comme la future pépite qui allait bouleverser la hiérarchie des réseaux sociaux, Snapchat tente de trouver sa place, mais peine à le faire en restant au-dessus de sa ligne de flottaison. Chaque jour, de nouveaux utilisateurs arrivent, mais la rentabilité n'est toujours pas là. Pire, elle s'éloigne. 

Des pertes doublées en un an

Sur le quatrième trimestre 2017, Snap Inc. a enregistré un chiffre d'affaires de 285,7 millions de dollars, en hausse de 72 % sur un an, ce qui dans l'absolu est une très bonne nouvelle. Mais en même temps, l'EBITDA a reculé de 4 %, avec des pertes de 158,9 millions de dollars. Les pertes nettes, elles, ont plus que doublé pour atteindre 350 millions de dollars, contre 170 millions un an plus tôt. 

Sur l'ensemble de 2017, les recettes ont progressé de 104 %, passant de 404,5 à 825 millions de dollars. L'EBITDA a quant à lui sombré, les pertes de 459 millions de dollars de 2016 laissant place à un déficit de 720 millions de dollars sur le dernier exercice.

Snap Resultats Q4 17

Les pertes nettes s'élèvent quant à elles à 3,445 milliards de dollars sur 2017. Si l'on exclut 2,6 milliards de dollars liés à des charges exceptionnelles liées à l'introduction en bourse de l'entreprise, il reste tout de même un trou d'environ 845 millions de dollars, contre 514 millions de dollars l'an passé. Une pilule difficile à avaler. 

L'audience progresse tranquillement

Lisez la suite : 65 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...