Orange juge « déplorable » l'attitude de TF1 en l'absence d'un nouvel accord de distribution

Qui veut gagner des millions ? 225
En bref
image dediée
Société MàJ
David Legrand

Mise à jour : Orange vient de réagir à l'annonce de TF1. L'actualité a été modifiée en conséquence.

Dans sa guerre face aux fournisseurs d'accès pour imposer son offre Premium, TF1 met à nouveau à exécution une menace forte : le retrait de ses chaînes et de ses services de l'offre d'Orange. 

Le communiqué était attendu, il vient de tomber : n'ayant pas réussi à trouver un accord, TF1 demande à Orange de cesser dès aujourd'hui « la vente » de ses différentes chaînes, et dit avoir suspendu son accès à MyTF1. Une pratique déjà employée avec SFR l'été dernier.

TF1 passe à l'attaque

Cela fait en effet quelques temps que le groupe cherche à vendre son offre TF1 Premium aux opérateurs et autres services diffusant ses chaînes dans l'univers numérique. 

À la clé, des services supplémentaires, mais surtout un revenu bien plus important pour TF1 qui doit faire face à un environnement concurrentiel bien plus fort, entre la montée en puissance de la TNT, d'acteurs dans le domaine de la SVOD, ou simplement des jeunes générations qui se détournent de la TV.

SFR a été le premier à signer (il s'est également accordé avec M6), suivi par Bouygues Telecom qui appartient au même groupe que TF1, ce mardi. Free et Orange restent les deux réfractaires, le contrat de ce dernier se terminant hier. Selon nos constatations, l'accès à la chaîne en direct est toujours disponible, mais pas le service de replay :

Orange TF1 Replay coupé
Crédits : David Legrand (licence: CC by SA 4.0)

TF1 en profite pour détailler le calendrier des faits, de son point de vue. Avec un début de discussion en mars 2016, concernant « une restructuration complète des conditions de distribution de ses chaînes en clair et de MyTF1 pour enrichir l’offre au bénéfice des téléspectateurs et rétablir un juste équilibre économique entre les parties ».

L'offre TF1 Premium a ainsi été proposée à Orange dès juillet 2016, avec de nombreux échanges en 2017, et une prolongation de l'accord actuel jusqu'à fin janvier 2018. Comme dans le cas de SFR, TF1 menace de porter l'affaire devant les tribunaux : « Constatant qu’Orange poursuit l’exploitation commerciale de ses chaînes sans contrat, le groupe TF1 entend utiliser tous les moyens juridiques à sa disposition pour faire valoir ses droits ».

Tant que ce ne sera pas le cas, le FAI continuera à diffuser la chaîne en direct, selon nos confrères d'Europe 1.

Orange répond face à une attitude jugée « déplorable »

Orange a de son côté publié un communiqué qui adopte, forcément, un point de vue différent : « après de nombreuses années de distribution gratuite, le Groupe TF1 a décidé unilatéralement de modifier les conditions de distribution des chaines gratuites de la TNT et les replay associés (My TF1) en demandant une rémunération excessive à Orange pour les diffuser ».

Une attitude jugée « déplorable » par le FAI qui y voit « pour seule justification la volonté d’augmenter ses profits ». Il indique que de son point de vue, « le modèle français de la distribution IPTV sur les boxes télécoms est équilibré, protecteur et rémunérateur pour l’ensemble de la chaîne de valeur, et en premier lieu pour les chaînes de télévision comme TF1 » dont les chaînes « sont valorisées dans un univers concurrentiel maîtrisé » alors qu'elles « conservent la totalité des recettes publicitaires correspondantes ».

Orange ajoute que les opérateurs « développent et rémunèrent des services légaux innovants (VoD, TV de rattrapage…) qui permettent aux éditeurs de générer des recettes supplémentaires, d’adapter leur activité à l’ère numérique et de répondre à l’évolution des usages [et] prennent en charge la totalité des coûts techniques et de transport, alors qu’ils sont à la charge des chaînes sur les autres réseaux de distribution (TNT, satellite…) ».

Le FAI se dit ouvert au dialogue et à la négociation. Il propose « notamment la juste rémunération d’un ensemble de services comprenant la distribution des chaînes mais aussi la création de nouvelles fonctionnalités et de services attractifs au bénéfice des clients », soulignant qu'il a trouvé un accord avec le Groupe M6.

Qui tiendra le plus longtemps face à une coupure du service ?

Orange est un gros pourvoyeur d'audience pour TF1, via ses Livebox. Que se passera-t-il si la première chaîne venait à disparaître de son offre pour quelques jours ? Pour éviter tout drame, elle incite à utiliser ses propres applications, ou tout simplement un accès via cette bonne vieille TNT où aucune histoire de contrat ne vient jouer les trouble-fête.

Le FAI précise qu'il ne lui semble « dans l’intérêt d’aucune des parties de pénaliser ainsi les téléspectateurs en interrompant le signal » et regrette « que ses clients soient pris en otage de cette manière et appelle TF1 à retrouver un dialogue constructif dans l’intérêt des téléspectateurs ». 

Dans le cas de SFR, si le service avait été coupé quelques temps, une solution a rapidement été trouvée. Ici, il y a fort à parier qu'après avoir montré leurs muscles, afin de poser les bases de la négociation qui devrait sans doute aboutir, les deux parties trouveront un accord... au bénéfice de celui qui aura eu le plus d'impact sur le téléspectateur.

Dernière mise à jour le 01/02/2018 13:02:04

chargement
Chargement des commentaires...