Freebox OS 3.5 : Wi-Fi invité, WPS, IPv6, VPN et autres améliorations

Allez hop, on reboot 194
Accès libre
image dediée
FAI
Par
le lundi 29 janvier 2018 à 11:30
Sébastien Gavois

Free propose désormais la version 3.5 de son interface Freebox OS. Cette mouture apporte plusieurs nouveautés du côté du Wi-Fi (WPS et mode invité), des améliorations sur la gestion d'IPv6 et des correctifs sur le VPN intégré. 

Depuis ce matin 8h00, Free déploie une nouvelle version de l'interface d'administration Freebox OS. Pour rappel, celle-ci est disponible sur le boîtier modem des Freebox Révolution et Mini 4K. Cette mouture 3.5 apporte plusieurs changements importants, notamment pour le Wi-Fi.

Le WPS enfin disponible 

Le premier d'entre eux est l'arrivée du WPS (Wi-Fi Protected Setup), une fonctionnalité que l'on retrouve depuis longtemps dans de nombreux routeurs Wi-Fi, y compris sur les box de Bouygues Telecom, d'Orange et de SFR. Seule la méthode PBC (Push Button Configuration) est supportée par la Freebox, pas la méthode PIN « en raison des problèmes de sécurité associés », comme nous l'avons déjà expliqué.

Sur une Freebox mise à jour en version 3.5, il faudra commencer par activer le WPS (désactivé par défaut). Pour cela, rendez-vous dans le menu Wi-Fi dans les paramètres de la Freebox, puis cliquez sur WPS. Après une désactivation/réactivation du Wi-Fi, une association WPS est possible depuis un appareil compatible.

Pour déclencher l'association par WPS, il faut se rendre dans l'afficheur de la Freebox, dans Freebox OS ou bien dans l'application mobile. Cette fonctionnalité est également accessible depuis l'application Compagnon sur Android, mise à jour pour l'occasion. Si vous disposez d'un appareil compatible, il se connectera alors automatiquement à votre box. Un historique des sessions WPS est également disponible.

Le fournisseur d'accès à Internet précise par contre que « la fonction WPS sera activée par défaut sur les nouvelles installations et après un RAZ usine ».

Freebox OS 3.5Freebox OS 3.5

Wi-Fi invité pour le partager avec jusqu'à 128 personnes

Toujours du côté du Wi-Fi, un mode invité fait son apparition dans les paramètres de la Freebox afin de partager sa connexion avec un maximum de 128 appareils. Le SSID est par contre le même que celui de votre Wi-Fi.

Vous pouvez décider de donner accès à l'intégralité de votre réseau local, ou bien à Internet uniquement. De plus, les « accès peuvent être limités à une courte durée [une heure à une semaine, ndlr] et expirent alors automatiquement » explique le FAI.  Notez que le mot de passe généré aléatoirement par défaut peut-être modifié.

Vous avez la possibilité de créer plusieurs accès « Wi-Fi invité » avec une durée, un nombre d'utilisateurs et un accès au réseau local différents à chaque fois. La date d'expiration est alors indiquée dans l'interface d'administration et vous pouvez afficher les différents QR-Code permettant de se connecter. Bien évidemment, vous pouvez résilier un Wi-Fi invité quand vous le souhaitez. L'application Freebox Compagnon a été mise à jour afin de vous permettre de créer des accès invités et de partager toutes les informations nécessaires par QR-Code.

Enfin, sur le Wi-Fi classique, un QR-Code est également disponible dans les paramètres de la Freebox, vous évitant ainsi de devoir saisir manuellement le code Wi-Fi.

  • Freebox OS 3.5
  • Freebox OS 3.5
  • Freebox OS 3.5

Améliorations sur le mode bridge et IPv6

Free évoque ensuite plusieurs améliorations. Tout d'abord, « les performances réseau en mode bridge sont maintenant strictement équivalentes au mode routeur (aussi bien en IPv6 qu’en IPv4) ». Pour rappel, c'était déjà le cas avec la version 3.2.0, dont les notes de version indiquaient : « Amélioration des débits en mode routeur, aussi bien en IPv4 qu’en IPv6, maintenant équivalents à ceux du mode bridge ». La situation avait dû changer depuis, avec une dégradation des performances en mode bridge. Avec la mise à jour 3.5.0, ce dernier devrait désormais être revenu au même niveau que le mode routeur.

Concernant IPv6, deux changements sont annoncés : « DHCPv6 est maintenant disponible en remplacement du mode SLAAC sur le réseau local » et il est possible de définir des serveurs DNS personnalisés dans le menu DHCP, en plus des serveurs IPv6 présents depuis longtemps.

Des correctifs pour le VPN 

Enfin, des correctifs sont comme toujours de la partie, notamment sur le VPN intégré. L'un concerne un certificat Let's Encrypt expiré utilisé par le serveur VPN, l'autre une erreur sur le client VPN : « openvpn: asked for unsupported password » lors d'une tentative de connexion.

Comme toujours, il suffit de redémarrer le boîtier serveur de sa Freebox Révolution ou Mini 4K pour installer Freebox OS 3.5.0.


chargement
Chargement des commentaires...