#Flock se demande de qui on se moque

Devinez ? 55
Accès libre
image dediée
Dessins

Comme chaque samedi à 13h37, Flock pose son regard acide sur l'actualité dans le domaine numérique. Il publie ainsi une chronique regroupant cinq dessins en rebond sur nos articles.

2018 s'annonce comme une année étonnante. Regardez, rien que cette semaine, nous avons évoqué les travaux d'Orange concernant une technologie qui permet de faire parvenir des messages « sans batterie, et sans qu'une seule onde de plus ne soit émise sur Terre ». Un changement important face aux procédés actuels.

De manière plus proche de nous, et à l'approche de la journée européenne de la protection des données, Microsoft a décidé de rendre un peu plus transparente sa fameuse télémétrie. Après avoir déclaré son amour de l'open source, le géant de Redmond découvre donc... les joies du respect de la vie privée.

Apple et Google ont également évoqué des évolutions dans ce sens. Une tendance qui va être à surveiller avec attention pour éviter tout « privacy washing » dans les prochains mois. Il faudra en effet distinguer ce qui tient de l'obligation légale, imposée par les nouveaux textes européens, de la véritable volonté de préserver l'utilisateur. 

Cette capacité à surfer sur les dernières tendances existe ailleurs. On le constate notamment dans le domaine des cryptomonnaies où de petits malins utilisent le terme « Blockchain » à tout bout de champ, histoire de faire baver les investisseurs potentiels qui sont parfois assez peu regardants. 

Cela nous rappelle donc que nous devons continuer d'être vigilants. C'est notamment ce que devrait permettre une évolution de l'Assemblée nationale qui promet que « le détail des scrutins solennels publié sur le site de l’Assemblée nationale identifiera désormais les députés ayant participé physiquement au vote et ceux ayant participé par délégation » pour mieux permettre de savoir qui a voté quoi, et s'il était ou non présent.

Ce, notamment lors des débats en séance publique, lorsque les députés devront décider ce qu'il faut faire concernant la reconnaissance des « burn-out » en maladie professionnelle.

Cette chronique est financée grâce au soutien de nos abonnés. Vous pourrez la retrouver en accès libre dès la semaine prochaine, comme toutes les précédentes publications de Flock dans nos colonnes.

  • Microsoft veut aller plus loin sur la vie privée, notamment avec un explorateur de télémétrie
  • La proposition de loi sur les « burn-out » en difficulté au Palais Bourbon
  • Des communications sans fil « sans émettre une seule onde de plus » chez Orange
  • Le gendarme boursier américain en alerte face au mirage « Blockchain-R-Us »
  • L'Assemblée précisera sur son site quels sont les députés présents lors des votes solennels

chargement
Chargement des commentaires...