Cybercriminalité : Gérard Collomb veut faire rimer France et résilience

Et accentuer les moyens du renseignement 60
image dediée
Crédits : Marc Rees (licence CC-BY SA 3.0)
Loi
Par
le mercredi 24 janvier 2018 à 08:30
Marc Rees

À l’occasion du Forum international sur la cybercriminalité, Gérard Collomb, le ministre de l’Intérieur, a développé les grandes lignes de la stratégie française contre la cybercriminalité. Celle-ci sera déployée tout au long du quinquennat d’Emmanuel Macron.

« Plus le numérique se déploie, plus la crise en cas d’attaque est forte ». Les propos introductifs de Christian Rodriguez, major général de la gendarmerie nationale, ont, d’un trait, donné l’avant-goût aux annonces du locataire de la place Beauvau.

Lors du FIC de Lille, grand rendez-vous annuel consacré cette année à la résilience, le ministre a décrit le plan à plusieurs piliers sur lequel s’engageait le pays. Le premier d’entre eux reposera dans un soutien franc et massif de l’action menée à l’échelle européenne.

L’attention porte en particulier sur l'ENISA, l'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l'information. Celle-ci verra ses moyens technologiques et budgétaires renforcés, et sera appuyée en outre par la mise en place d’un centre de recherches et de compétences, toujours en matière de cybercriminalité.

Une stratégie européenne axée sur la coopération

Lisez la suite : 73 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...