Netgear Nighthawk : routeur XR500 (DumaOS), switch 10 GbE SX10 et répéteurs « mesh »

Il y en a pour tous les goûts 35
Accès libre
image dediée
Réseau CES
David Legrand

Netgear a annoncé de nombreux produits lors du CES de Las Vegas. Mais c'est du côté de la gamme Nighthawk que nous avons trouvé les initiatives les plus intéressantes. Il est en effet question d'un routeur sous DumaOS, d'un switch avec ports 10 GbE et agrégation de liens et de répéteurs « mesh ».

Au CES de Las Vegas, Netgear n'a pas fait que parler de sa gamme Orbi qui a droit à de nouveaux modèles (voir ici et ). Le constructeur a également évoqué ses produits de surveillance Arlo (nous y reviendrons), ainsi que son offre pour joueurs et autres utilisateurs « passionnés » : Nighthawk.

Car comme beaucoup d'autres marques, Netgear compte bien tirer parti de la folie autour du jeu PC et de l'eSport. Elle a d'ailleurs annoncé pendant le salon être sponsor de l'équipe Overwatch Seoul Dynasty. De quoi tenter d'attirer la lumière sur ses deux stars du jour au sein de la gamme Nighthawk Pro Gaming : le routeur XR500 et le switch SX10.

Un switch manageable 10 GbE à portée « de tous »

Commençons par le SX10 (GS810EMX) qui est un switch 10 ports manageable qui a l'avantage de proposer deux ports 10 GbE (et multi-gig). Ces derniers peuvent être utilisés en agrégation de lien, et donc permettre de grimper à 20 Gb/s au maximum.

Gamme pour joueurs oblige, on retrouve de nombreuses LED RGB. Le look se veut assez anguleux, et noir. L'interface Gaming Dashboard, elle, est plutôt agréable à utiliser. C'est d'autant plus appréciable que ce n'est en général pas le point fort des produits de Netgear, bien au contraire. 

Côté fonctionnalité, il est surtout question de pouvoir gérer la QoS « pour améliorer l’expérience de jeu. Les liaisons filaires du switch LAN Nighthawk Pro Gaming SX10 procurent les débits et l’absence de latence que veulent les joueurs à la recherche d’un avantage compétitif » précise le communiqué. 

On peut également suivre la consommation et la latence de chaque appareil, l'adapter, configurer jusqu'à 64 VLAN, utiliser un dispositif d'auto-diagnostic, le tout embarquant les fonctionnalités de la série Smart Managed Plus de Netgear. Ses dimensions sont de 195 x 149 x 40mm pour un poids de 740 grammes.

Côté tarif, comptez 299 euros tout de même.

Un routeur équipé de DumaOS

Pour ceux qui veulent un produit plus complet, le routeur Wi-Fi Nighthawk Pro Gaming XR500 fait son entrée sur le marché. Il s'agit d'un modèle 802.11ac 2600 Mb/s dual band (800 + 1733 Mb/s) MU-MIMO Wave 2 (160 MHz), doté de quatre ports Gigabit, quatre antennes,  un processeur double cœur à 1,7 GHz, 512 Mo de mémoire et 256 Mo de flash. 

Jusque-là, il est plutôt banal, mais c'est sans compter l'utilisation de DumaOS, Netgear s'étant associé à NetDuma pour la conception de ce produit. Celui-ci doit permettre d'avoir des réglages plus fins, notamment pensés pour les joueurs, mais aussi une interface plus agréable à l'utilisation. 

Là aussi il est question de surveiller et gérer le débit, la priorisation, la latence, etc. Le tout en plus des fonctionnalités habituelles d'un routeur. Il est également possible de s'assurer de n'utiliser que des connexions proches avec le filtrage géographique qui bloquera toutes celles qui sont trop éloignées ou avec une latence trop élevée.

Ce modèle est attendu pour le premier trimestre, à 299 euros.

Répéteurs X4S/X6S : un réseau étendu avec SSID unique, pour tous

Le problème de routeurs comme ce XR500, c'est qu'ils ne sont pas capables de gérer du Wi-Fi maillé (mesh), ou de fonctionner de pair avec des appareils de la gamme Orbi du constructeur. Une généralisation de cette solution n'étant pas au programme, la marque a travaillé sur une autre approche. 

Habituellement lorsque l'on veut disposer d'une couverture étendue du Wi-Fi, on utilise un répéteur qui va récupérer le flux de la connexion auprès du routeur, et la mettre à disposition des appareils qui lui sont proches. Ces produits ont en général deux défauts : 

  • Ils utilisent un SSID spécifique, nécessitant de changer de réseau Wi-Fi
  • Ils partagent leurs flux entre la connexion au routeur et celle aux appareils

Il est bien entendu possible d'opter pour un SSID unique avec ces appareils, mais le passage de l'un à l'autre se fait alors au petit bonheur la chance. Résultat, on se retrouve en général avec des performances assez peu élevées, et une expérience qui n'est pas des plus agréables au quotidien.

Avec ses flux dédiés, Orbi a corrigé ces deux problèmes de manière assez efficace. Mais il impose l'utilisation d'un routeur spécifique et surtout l'ensemble peut coûter assez cher. Netgear a donc créé les X4S (EX7500) et X6S (EX8000) qui sont des répéteurs avec des flux dédiés à la communication avec le routeur, pouvant s'adapter aux différentes situations.

Lancés à la fin de l'année dernière, notre rencontre avec Netgear a été l'occasion d'en apprendre un peu plus à leur sujet. Pour fonctionner, ils utilisent une détection automatique des capacités du routeur et la technologie Fastlane 3. Ainsi, les performances ne devraient pas être pénalisées, les appareils pouvant également se connecter de manière spécifique :

Netgear Nighthawk Extender MeshNetgear Nighthawk Extender Mesh

Les deux modèles sont MU-MIMO tri-band, et se distinguent par leurs capacités. Ils utilisent le même SSID que votre routeur en proposant une fonctionnalité de roaming (802.11k) permettant de passer d'un point de connexion à l'autre selon la situation la plus efficace. Le X6S peut également être utilisé comme point d'accès.

Il s'agit ainsi d'une sorte de solution hybride, permettant de constituer un réseau maillé mais sans pour autant dépendre d'un type d'appareil en particulier. L'EX7500 utilise du Wi-Fi 802.11ac à 2200 Mb/s (400 + 866 + 866 Mb/s) avec quatre antennes. Il se présente sous la forme d'un bloc blanc à connecter sur une prise avec des LED de positionnement et peut couvrir 100 m².

L'EX8000 se posera plutôt sur un meuble, il est de couleur noire. Il grimpe à 3000 Mb/s (400 + 866 + 1733 Mb/s) avec six antennes, dispose d'un processeur à quatre cœurs, de quatre ports réseau Gigabit et d'un port USB 2.0 (stockage, imprimante) et peut ainsi couvrir jusqu'à 175 m².

Ces appareils sont d'ores et déjà disponibles sur le marché français, aux alentours de 150 euros et 200 euros respectivement. Netgear annonce des performances doublées par rapport à un répéteur classique, le tarif étant lui multiplié par trois ou quatre selon les cas, tout en restant plus accessible que des solutions de type Orbi.

Cela reste néanmoins un peu cher lorsque l'on sait que l'on trouve régulièrement le kit Orbi RBK40 de base aux alentours de 250 euros avec un routeur et un satellite. Les résultats ont donc plutôt intérêt à être au rendez-vous. Nous tenterons de voir qu'elle est l'efficacité de ces solutions une fois de retour en France.


chargement
Chargement des commentaires...