Obsolescence programmée : Apple visée en France par une enquête préliminaire

Le téléphone meurt 94
image dediée
Crédits : iFixit
Justice
Par
le mardi 09 janvier 2018 à 09:02
Marc Rees

La plainte de l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP) a déjà porté ses premiers fruits contre Apple. Plutôt que de classer sans suite, le parquet a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire pour tromperie et obsolescence programmée. Le dossier est confié à la DGCCRF.

Après les mises à jour iOS 10.2 à iOS 11.2, le constructeur de Cupertino a reconnu avoir sciemment dégradé les performances de ses smartphones, officiellement pour prévenir les arrêts impromptus et limiter les risques sur les composants électroniques.

Les class actions lancées aux États-Unis ont trouvé leur écho en France. Fin décembre, l’association HOP publiait un bruyant communiqué pour annoncer à son tour sa plainte visant le fabricant de l’iPhone. « À chaque mise à jour du système d’exploitation des iPhone, des clients se plaignent de ralentissements » affirme-t-elle, en prenant appui sur des études et témoignages de clients qui s’estiment lésés.

Un bridage signe d'une obsolescence programmée

Lisez la suite : 72 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...