Ryzen 12 nm, chipset X470, Radeon Everywhere, HDMI 2.1 : AMD dévoile ses plans pour 2018

Chevron 2 : enclenché 15
Accès libre
image dediée
Processeurs CES
Par
le lundi 08 janvier 2018 à 06:00
David Legrand

Après une année 2017 chargée, AMD ne semble pas vouloir réduire le rythme. Ainsi, outre ses nouveaux APU, Ryzen aura droit à un passage au 12 nm en avril, avec un nouveau chipset. La société livre au passage quelques informations sur l'évolution de ses cartes graphiques.

AMD a profité du CES de Las Vegas pour convier une partie de la presse à un Tech day organisé ce samedi. L'occasion pour la marque de rappeler aux analystes et journalistes tout ce qui a été lancé en 2017 et de préparer le terrain pour 2018. Car, comme l'a répétée Lisa Su sur scène, il s'agit avant tout d'un plan d'ici à 2020 qui continue de se dérouler.

Nous avions d'ailleurs détaillé la stratégie de la marque pour les années à venir en mai dernier puis à l'occasion de notre rencontre avec sa PDG en juin en marge du lancement des processeurs EPYC. Ici, il s'agit donc surtout de livrer de premiers détails concernant la roadmap des prochains mois, la stratégie commerciale et l'avancement du 7 nm. 

Notez que nous avons fait le point de manière séparée sur l'annonce des APU Desktop Ryzen 2000G, la baisse de prix de la gamme Ryzen actuelle et l'évolution de cette plateforme.

Ryzen passera au 12 nm en avril, un nouveau chipset X470

La date de 2020 est évoquée depuis bien plus longtemps par AMD, qui s'était engagée en 2014 à produire d'ici là des puces 25 fois plus efficaces d'un point de vue énergétique. Aux dernières nouvelles, tout avance sur ce sujet, les prochaines générations de puce Ryzen devant venir renforcer la tendance.

Car c'est bien de ça dont il a d'abord été question : ce CES est l'occasion pour AMD d'annoncer l'arrivée de ses puces Ryzen de seconde génération en 12 nm bénéficiant d'une architecture Zen+ pour avril 2018. Elles auront des fréquences plus élevées, mais ne devraient pas bénéficier d'un die plus compact.

Elles intègreront par contre des optimisations comme la version 2 de Precision Boost déjà vue dans les APU Ryzen Mobile :

AMD Ryzen Mobile PowerAMD Ryzen Mobile Power

Bien entendu le support du socket AM4 sera toujours de la partie, ainsi qu'une compatibilité avec l'ensemble des cartes mères actuelles. Il en sera de même pour les deux prochaines évolutions de ces puces.

Cela n'empêchera pas la marque d'annoncer un nouveau chipset, le X470. Sur celui-ci on apprendra peu de choses pour le moment si ce n'est qu'il est plus économe en énergie et plus performant au niveau des E/S. Interrogée sur le sujet, AMD n'a donné aucun détail, précisant que tout serait dévoilé lors du lancement.

Il y a fort à parier que les partenaires seront un peu plus bavards sur le salon, des cartes devant sans doute être exposées.

Threadripper, APU et version Pro vont aussi évoluer

D'ici la seconde moitié de l'année, ce sont les versions Threadripper et Pro qui auront droit à une mise à jour. Les véritables évolutions architecturales, Zen 2 et Zen 3, arriveront, elles, dans les deux années qui viennent.

Le design de Zen 2 est d'ailleurs finalisé alors que le travail sur Zen 3 continue. L'objectif que s'est fixé la société est de proposer une évolution de performances au-delà de la tendance de ces dernières années avec un CAGR (Compound Annual Growth Rate) de plus de 7 à 8 %, le tout sur une plateforme (AM4) unique. 

  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap

L'offre d'entrée de gamme n'est pas oubliée puisque de nouveaux APU sont en préparation côté mobile, avec des Ryzen 3 (15 W) qui viendront accompagner les Ryzen 5 et 7 annoncées il y a quelques semaines. Il est ainsi question des modèles 2200U et 2300U qui intègrent respectivement deux et quatre cœurs, toujours avec la capacité de traiter quatre threads.

Le premier dispose d'un cache de 5 Mo, de trois compute units (CU) à 1 GHz au niveau graphique et de fréquences de fonctionnement entre 2,5 et 3,4 GHz, contre 6 Mo, six CU à 1,1 GHz et 2,0/3,4 GHz pour le second. Le 2200U ne sera par contre pas décliné en version Pro, AMD estimant qu'un minimum de performances est nécessaire pour une telle gamme. Il doit en effet plutôt servir à proposer des machines à bas prix du côté des intégrateurs grand public.

Côté partenaires, ASUS et Dell devraient rejoindre Acer, HP et Lenovo dans les mois qui viennent. Deux phases de nouveautés sont attendues, avec encore assez peu de détails sur les produits, les tarifs ou encore la disponibilité en France. Un point d'autant plus important qu'aucun des produits annoncés précédemment n'est encore disponible chez nous, HP nous ayant répondu en décembre qu'il n'en serait rien avant encore quelques mois.

Interrogée sur la pertinence d'un modèle avec APU et carte graphique Radeon 530 dans la gamme Inspiron 5000 de Dell, AMD nous a répondu que cela correspondait à une demande du marché. « Nous ressentons la même chose que vous face à ce genre de produit » lâchera un responsable, nous expliquant que la presse doit aussi être là pour signaler au consommateur que de telles solutions n'ont guère d'intérêt.

AMD Ryzen 2018 APU Mobile PartenairesAMD Ryzen 2018 APU Mobile Partenaires

Radeon Everywhere, Vega Mobile et cap sur le 7 nm

Sur le terrain graphique, c'est le partenariat avec Intel qui était dans toutes les têtes. Pour l'expliquer, AMD a trouvé la bonne astuce marketing : Radeon Everywhere. L'objectif serait ainsi de placer ses solutions graphiques partout où cela est possible, alors qu'elles sont surtout majoritaires dans les consoles de jeu actuellement. 

Ayant des difficultés à percer dans le domaine des serveurs et des PC, la société voit dans ce partenariat une solution pour gagner des parts de marché, notamment face à NVIDIA. Cela devrait aussi permettre l'émergence de solutions intéressantes chez Apple où AMD est encore seul fournisseur de GPU.

Cela n'empêche pas la société d'annoncer l'arrivée prochaine de ses GPU mobiles basés sur l'architecture Vega. Disposant de mémoire HBM2, ils occupent moins d'espace sur la carte mère et se limitent à une épaisseur de 1,7 mm. C'est notamment ces puces qui sont utilisées par Intel. Aucun détail n'a par contre été donné sur les références qui seront proposées, leur date d'arrivée sur le marché ou d'éventuelles intégrations.

  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Ryzen 2018 Roadmap
  • AMD Radeon Everywhere
  • AMD Radeon Everywhere
  • AMD Radeon Everywhere
  • AMD Radeon Everywhere

On apprend au passage que Vega continuera d'être la solution de référence au moins pour l'ensemble de cette année. Une évolution en 7 nm des Radeon Instinct est prévue pour entrer en phase de sampling dès 2018, mais il faudra sans doute attendre encore un peu pour y avoir droit côté grand public.

Navy est attendue pour 2019 et une autre architecture en 2020.

Radeon RX Vega : AMD tente la méthode Coué

De manière plus générale, AMD tente de positiver sur la situation de Vega. La société n'est pas revenue sur le lancement catastrophique de cette gamme et semble décidée à aller de l'avant. Elle a ainsi fait venir Bethesda et Ubisoft sur scène pour évoquer les optimisations mises en place pour Wolfenstein II, Quake Champions ou Far Cry 5

De manière plus générale, la société a mis en avant son travail sur les outils à destination des développeurs et les fonctionnalités de Vega dont ils peuvent tirer partie de manière plus ou moins simple. Le message est ainsi que les résultats de ces cartes vont s'améliorer avec le temps. 

  • AMD Radeon Vega 2018
  • AMD Radeon Vega 2018
  • AMD Radeon Vega 2018
  • AMD Radeon Vega 2018

Les partenaires commençant à livrer leurs modèles personnalisés, il sera intéressant de faire le point sur ces produits, mais outre la question de la consommation et de l'efficacité de l'architecture, celle du prix et de la disponibilité de ces cartes reste un problème qu'AMD devra apprendre à dépasser.

HDMI 2.1, 4K/HDR pour les services de vidéo en ligne... un jour

Terminons par deux nouvelles du côté des pilotes. La première c'est que le HDMI 2.1 arrivera bien sur les Radeon. Quand et quels modèles seront concernés ? La société n'en dit pas un mot pour le moment.

Pour ce qui est du support de la 4K/HDR par des services comme Netflix, nous avons eu droit à un petit impair. Seul fabricant de GPU à ne pas avoir de solution pour le moment, AMD travaille sur de nouveaux pilotes ouvrant la voie à ces fonctionnalités attendues par beaucoup.

Dans un premier temps il nous a été affirmé que la mise en ligne était attendue pour février avec les nouveaux APU pour ordinateurs de bureau... avant que Terry Makedon nous confirme qu'aucune date ne peut être donnée tant que tout n'est pas finalisé. Bref, il faudra encore s'armer un peu de patience.

AMD Radeon Vega 2018


À noter :

AMD n'a pas pris en charge notre déplacement ou notre hébergement pour le CES de Las Vegas. Néanmoins, la société a pris en charge notre repas dans le cadre de ce Tech Day.


chargement
Chargement des commentaires...