Les Croissants nous détaillent leur matinale radio personnalisée, financée par les internautes

Kocobe est le nouveau Nicolas Demorand 17
image dediée
Services
Par
le lundi 04 décembre 2017 à 16:43
Guénaël Pépin

Jusqu'à début janvier, Les Croissants tentent de lever 25 000 euros pour lancer leur projet de matinale adaptée à chaque internaute, alimentée par des journalistes professionnels. Alors que les médias en ligne se multiplient, l'équipe mise sur l'accoutumance aux podcasts pour se faire sa place dans ce nouveau paysage.

Le 30 novembre, Les Croissants lançait sa campagne de préventes. L'objectif : réunir 25 000 euros d'ici le 4 janvier, pour financer les premiers mois de sa matinale radio personnalisée. En quatre jours, l'équipe a réuni les deux tiers de la somme, destinée à convaincre de futurs partenaires d'investir dans le projet, censé inaugurer une autre manière de consommer l'information sur Internet.

Le projet a été initié à l'été 2016 par le développeur Stanislas « Signez » Signoud, rejoint à l'été 2017 par le journaliste Corentin « Kocobe » Benoit-Gonin. L'un a quitté Capitaine Train à sa revente à Trainline, l'autre est parti du Journal du gamer après des années à y écrire.

Jusqu'en 2015, Stanislas Signoud menait SynopsLive, une webradio qui a accueilli les podcasts de RadioKawa. « Je cherchais à concilier ma passion avec le fait de manger à la fin du mois. J'ai eu des idées d'outillage pour podcasteurs, puis je me suis dit qu'il fallait y aller fort » nous déclare-t-il. Le concept a été fixé rapidement, puis affiné avec Corentin Benoit-Gonin à l'été 2017 : un journal et des chroniques, soit une vingtaine de minutes pour chaque auditeur.

Avec leurs pigistes, ils devront se faire une place dans le monde des matinales, stratégique en radio et de plus en plus convoité sur le Net, via des projets comme la Matinale du Monde. Pour le moment, 800 personnes essaient le service, qui doit se lancer dans le grand bain début 2018.

Le défi de la matinale radio sur Internet

Lisez la suite : 79 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...