Vault 8 : WikiLeaks s'attaque aux infrastructures serveurs de la CIA

Vous avez demandé le standard, ne quittez pas 4
image dediée
Crédits : gmutlu/iStock
Securité
Par
le vendredi 10 novembre 2017 à 17:40
Vincent Hermann

Après les publications Vault 7 sur les outils de la CIA, WikiLeaks présente Vault 8. Le Project Hive ouvre le bal avec une infrastructure serveur pensée pour gérer des flottes entières de malwares, avec de multiples protections visant à masquer la présence de l’agence américaine.

En très grande majorité, les publications estampillées « Vault 7 » chez WikiLeaks se concentraient sur des implantations de malwares « côté client ». Ce qui se traduisait par des contacts physiques avec la machine, aboutissant à l’installation d’un agent logiciel capable de remplir les objectifs fixés par la CIA, le plus souvent le vol de données.

Ordinateurs, téléphones mobiles, routeurs, caméras connectées, Smart TV étaient concernés par les outils et procédures de la CIA, qui possède également de quoi couvrir ses traces. L’agence d’espionnage semble être en possession d’un très grand nombre d’outils capables de s‘adapter à presque toutes les situations. La plupart des renseignements fournis par WikiLeaks dataient de plusieurs années, mais rien n’indiquait que la CIA en avait arrêté le développement.

Contrairement à toutes les informations fournies avec Vault 7, celles de Vault 8 passent de l’autre côté du miroir. Project Hive, premier à faire les frais des nouvelles indiscrétions de WikiLeaks, se concentre ainsi sur le contrôle distant des malwares.

Une plateforme de gestion des malwares

Lisez la suite : 78 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...