Street View : Google condamnée à 300 000 euros par la CNIL espagnole

Mais où est donc Google Car 24
image dediée
Crédits : Google Street View
Justice
Par
le jeudi 09 novembre 2017 à 15:58
Marc Rees

Google a été condamnée par la CNIL espagnole à une amende de 300 000 euros pour infraction grave à la législation sur la protection des données personnelles. En cause ? Les Google Cars qui avaient collecté, entre 2008 et 2010, de nombreuses données personnelles au fil de leurs périples, sans le moindre aval des personnes concernées.

La Agencia Española de Protección de Datos (AEPD), équivalente espagnole de notre CNIL, clôt là un dossier ouvert en mai 2010, mais suspendu depuis suite à l’ouverture d’une procédure pénale à l’encontre de l’entreprise américaine. Celle-ci ayant abouti à un rejet, l’autorité a pu reprendre le flambeau et aboutir à cette amende pour infraction grave.

Autre temps, autres mœurs. À l’époque, le 14 mai très exactement, Google admettait finalement avoir collecté par erreur de nombreuses données depuis des connexions Wi-Fi non sécurisées, en plus des photos, via son service Street View lancé en 2007.

Identifiants SSID, données de connexion, mots de passe, mails

Lisez la suite : 73 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...