Raja Koduri (ex-AMD) rejoint Intel qui veut se lancer dans les cartes graphiques

2018 : l'an 1 du renouveau des Radeon ? 25
Accès libre
image dediée
Carte graphique MàJ
David Legrand

Mise à jour : Intel a confirmé cette nuit que Raja Koduri rejoignait son équipe, l'actualité a été mise à jour.

C'est fait ! AMD et Raja Koduri viennent d'officialiser leur séparation. Une annonce qui intervient quelques semaines après un départ en congé sabbatique de ce dernier. Il rejoint Intel pour gérer une nouvelle entité en charge de développer (entre autres) des GPU.

À la rentrée, AMD annonçait le départ en congé sabbatique du responsable du Radeon Technologies Group, Raja Koduri. Dès lors, certains y voyaient la possibilité d'un départ définitif après le raté du lancement des Radeon RX Vega, tant au niveau de la communication que des résultats ou de la commercialisation. 

Après une phase de flou, Raja Koduri annonce son départ d'AMD...

AMD avait alors démenti, comme il est d'usage dans ce genre de cas. Pourtant, on apprend ce matin que Raja Koduri va bien quitter la société. Une nouvelle qui survient le lendemain de l'annonce par Intel d'une puce intégrant un processeur maison, de la mémoire HBM2 et une partie graphique.

Dans une note envoyée à ses équipes et dévoilée par Hexus, Koduri indique avoir passé 40 jours en famille, à réfléchir à la situation. Confirmant que, selon lui, la société va dans la bonne direction, il indique néanmoins avoir envie de poursuivre sa passion au-delà du hardware et de prendre en charge des solutions plus larges. Après quatre ans de bons et loyaux services, il a donc décidé « de prendre la décision très difficile de quitter le RTG et AMD ».

Lisa Su devrait continuer de prendre en charge le RTG en attendant l'annonce d'un nouveau responsable. AMD perd ici l'une de ses « têtes d'affiche », dans un secteur où la société est en difficulté. Il lui faudra donc rebondir rapidement pour que la marque Radeon retrouve de sa superbe, comme cela a été le cas du côté des CPU.

... il va construire des GPU pour Intel (entre autres)

Mais l'on a finalement appris que Raja Koduri allait rejoindre Intel en tant que Chief architect à partir du mois de décembre. Il occupera le poste de  Senior Vice President en charge du nouveau Core and Visual Computing Group. Sur Twitter il s'est dit toujours attaché à la marque Radeon, mais aussi très enthousiaste concernant son nouveau rôle.

Intel veut unifier ses solutions et proposer des cartes graphiques. Elle est leader dans le GPU intégré sur PC et propose des puces pour l'IA et la reconnaissance visuelle, notamment suite à des rachats, mais sans grande cohérence pour le moment. Elle se retrouve ainsi challengée de manière croissante par NVIDIA dans les serveurs, où les GPU ont montré qu'ils avaient un savoir-faire certain.

Intel, qui ne veut pas voir la valeur des data centers progressivement lui échapper au profit de son concurrent, a donc enfin décidé de réagir. Elle avait déjà tenté de le faire auparavant avec les produits issus du projet Larrabee, qui ont mené aux Xeon Phi actuels, sans grand succès pour le moment. 

Le défi est néanmoins colossal, Intel partant presque d'une feuille blanche, sans parler du travail nécessaire au niveau des pilotes ou des équipes qui sont en charge de la relation avec les développeurs. Mais la société a des moyens à sa disposition, ce qui peut lui permettre d'aller vite si une bonne équipe est constituée.

Il sera d'ailleurs intéressant de voir si ce « transfert » est ou non le premier d'une longue série. Car Raja Koduri ne pourra pas mener cette tâche seul, et Intel, bien que leader du graphique intégré, ne dispose pas d'un grand savoir-faire dans les solutions dont il est question. 

À court terme, la société a décidé de se reposer sur les Radeon d'AMD pour proposer des processeurs plus performants sur le terrain graphique, à long terme elle espère sans doute pouvoir utiliser ses propres solutions en ayant embauché celui qui avait jusqu'à lors la charge de gérer le Radeon Technologies Group.

Dans tous les cas, nous avons hâte de voir les premiers effets de cette embauche qui marque sans doute un tournant dans l'histoire d'Intel... pour le meilleur ou pour le pire ? Nous en aurons le cœur net d'ici quelques années.

Dernière mise à jour le 09/11/2017 10:09:39

chargement
Chargement des commentaires...