Blizzcon : StarCraft II en free-to-play, 7e extension et serveurs Vanilla pour WoW

Vous pas prendre bougie ! 60
Accès libre
image dediée
Jeux video
Par
le vendredi 03 novembre 2017 à 22:44
Kevin Hottot

Comme le veut la tradition, Blizzard a donné le coup d'envoi de la Blizzcon avec une cérémonie d'ouverture regroupant le gros des annonces de l'éditeur pour l'année à venir. StarCraft II était à l'honneur avec un passage en free-to-play tout comme World of Warcraft, qui aura droit à des serveurs « Vanilla » et à une septième extension.

Si une partie des annonces de la Blizzcon avaient déjà fuité, ou étaient déjà attendues de pied ferme, Blizzard est tout de même parvenu à garder quelques surprises sous le coude pour donner un peu de contenance à une cérémonie d'ouverture qui aurait pu être bien fade. 

StarCraft II deviendra un free-to-play le 14 novembre 

Première annonce de la soirée : StarCraft II deviendra un titre free-to-play dès le 14 novembre. L'ensemble des joueurs aura ainsi accès gratuitement à l'intégralité de la campagne Wings of Liberty et aux parties classées... sous conditions.

Pour débloquer ce mode, il faudra remporter dix médailles « première victoire du jour » en parties non-classés et contre l'IA. Le mode co-op sera également ouvert, mais il sera impossible de faire passer un commandant au-delà du niveau 5. 

Les joueurs ayant déjà acheté Wings of Liberty par le passé recevront gratuitement l'extension Heart of the Swarm, sur leur compte Battle.net, et pourront donc donner vie aux armées de Kerrigaan, pour la gloire de l'essaim. Concernant le mode co-op, deux nouveaux commandant ont été annoncés et sont jouables à la Blizzcon

Nouveaux héros et refonte pour Heroes of the Storm

Place ensuite à Heroes of the Storm, avec deux nouveaux héros qui feront prochainement leur entrée dans le Nexus : Alextrasza, de l'univers de Warcraft, et Hanzo, tout droit sorti d'Overwatch. Cette annonce ne devrait toutefois surprendre personne, puisque ces noms avaient déjà fuité en septembre dernier. 

Blizzcon 2017 HotSBlizzcon 2017 HotS

Pour 2018, Blizzard a également évoqué plusieurs améliorations à venir pour le titre, avec entre autres choses, une refonte de la furtivité et du « laning », une gestion différente de la caméra ou encore l'implémentation d'un chat vocal en jeu. Espérons que ce dernier ne sera pas utilisé par nos équipiers pour qu'ils expriment tout le bien qu'ils pensent de nos mamans.

Hearthstone fouille dans les tréfonds de l'univers Warcraft

Du côté d'Hearthstone, Blizzard a évoqué, sans grande surprise, l'arrivée d'une nouvelle extension, avec son lot de nouvelles cartes à collectionner. Son nom : Kobolds and Catacombs.

Vous l'aurez compris, il y sera question de créatures parmi les plus... insignifiantes d'Azeroth, celles que vous tuez lors de vos premières quêtes à Comté de l'or et ne savent dire qu'une seule phrase : « vous pas prendre bougie ».

Blizzcon 2017 HearthstoneBlizzcon 2017 Hearthstone

Pour autant, cette extension s'annonce intéressante, puisqu'elle s'accompagnera d'un mode solo où le joueur devra explorer des donjons et tenter d'en voir le bout afin de décrocher les meilleures récompenses possibles. Ce mode, au contraire des aventures précédentes, sera entièrement gratuit. 

Overwatch : une carte et une héroïne « Overpowered as fuck »

Du côté d'Overwatch, outre les annonces liées à l'e-sport dévoilées ces dernières semaines (nous y reviendrons en temps voulu), Blizzard a concentré ses efforts sur deux points. Le premier concerne une nouvelle carte qui sera disponible début 2018 : Blizzard World. Comme son nom l'indique, elle prendra place au sein d'un parc d'attractions consacré à l'éditeur. Espérons que cela lui donnera des idées pour la suite. 

Blizzcon OverwatchBlizzcon Overwatch

Bien évidemment, comme l'an dernier, une nouvelle héroïne est de la partie. Elle répond au nom de Moria, et il s'agit sur le papier d'un personnage de soutien. En pratique, les quelques capacités que Blizzard en a montré en font également un équipier très performant offensivement. L'éditeur en joue et la qualifie de « OP AF », soit « putain de surpuissante ».

World of Warcraft : entre modernité et tradition

Pour World of Warcraft enfin, il est question de deux annonces majeures. D'abord, Blizzard a annoncé vouloir ouvrir des serveurs de jeu fidèles à ce que proposait le jeu avant le lancement de sa première extension, communément appelé « Vanilla » par la communauté.

Aucune date n'a été dévoilée pour le moment, mais on comprend désormais mieux pourquoi l'éditeur a soudainement voulu faire fermer le serveur privé Nolstarius en avril 2016. La tâche s'annonce relativement compliquée pour l'éditeur. En 2015, Tom Chilton expliquait que l'ancien code était conçu pour tourner sur du vieux matériel, avec d'anciennes données et ferait remonter de vieux bugs.

Aujourd'hui, il lance à la cantonade « Vous vous souvenez des anciens serveurs que l'on a vendu aux enchères pour la charité ? On en aurait pas mal besoin en fait ».

Blizzcon 2017 WoW AzerothBlizzcon 2017 WoW Azeroth

Autre annonce majeure, celle d'une septième extension pour World of Warcraft. Baptisée Battle for Azeroth, elle permettra aux joueurs de découvrir deux nouveaux continents, d'évoluer jusqu'au niveau 120 et de parcourir de nouveaux donjons... la routine quoi. 

Seulement, cette extension mettra fortement l'accent sur les rivalités entre la Horde et l'Alliance, qui avaient tendance à s'estomper lors des aventures précédentes. Blizzard souhaite en effet que les joueurs se sentent davantage impliqués dans leur faction, et il n'y aurait rien de mieux pour cela qu'une bonne vieille guerre.

Les joueurs pourront également créer de nouveaux personnages appartenant à six races secondaires, dont les trolls Zandalari. Et pour une fois, la cinématique d'introduction est déjà disponible, nous vous laissons donc le soin de la découvrir en images :


chargement
Chargement des commentaires...