Orange : Open, Sosh et la fibre dopent les recrutements au 3e trimestre

Ici c'est fibre et Open... 33
Accès libre
image dediée
Finances
Kevin Hottot

Orange a publié ce matin ses résultats pour le troisième trimestre. En France, l'opérateur historique apparait en grande forme, avec à nouveau un chiffre d'affaires en croissance et des recrutements toujours soutenus sur la fibre et le mobile. 

Les présentations de résultats se suivent et se ressemblent chez Orange. L'opérateur est resté au troisième trimestre sur la même dynamique que les précédents. Si globalement son chiffre d'affaires apparait en léger recul à 10,274 milliards d'euros (-0,5 % sur un an, mais +0,9 % à base comparable), la moisson est bien meilleure dans l'Hexagone. 

La croissance se confirme en France

Orange annonce ainsi des revenus de 4,529 milliards d'euros en France sur le dernier trimestre, soit 10 millions d'euros ou 0,2 % de mieux que l'an passé à la même période. La progression est timide, mais tranche avec le recul continu observé depuis plusieurs années. Ce sont les services fixes qui tirent les revenus vers le haut (+1,9 % sur un an), le mobile voyant ses recettes chuter de 1,6 %, malgré d'importants recrutements d'abonnés.

L'EBITDA du groupe dans son ensemble connait lui aussi une évolution favorable. Il atteint 3,622 milliards d'euros, soit une progression de 2,1 % à base comparable, ou de 0,7 % en données historiques. Il est à noter qu'Orange Bank affiche un EBITDA négatif à hauteur de 17 millions d'euros, une goutte d'eau à l'échelle de l'opérateur.

Comme à son habitude, Orange ne communique pas sur son résultat net lors des 1er et 3e trimestres, réservant cette donnée pour les présentations semestrielles.

Fixe, la fibre tranquille

Sur le fixe, c'est désormais la norme depuis deux ans chez Orange, le moteur de la croissance se résume en quatre lettres : FTTH. Au troisième trimestre, l'opérateur a engrangé 108 000 abonnés supplémentaires sur ses offres Internet à haut débit. Dans le détail, cela correspond à 145 000 recrutements sur son réseau fibre, compensant largement les 35 000 départs enregistrés sur l'ADSL et les 2 000 clients « satellite et autres » partis à la concurrence.

En parlant de concurrence, Orange s'en tirerait avec les honneurs. Selon ses propres statistiques, l'opérateur historique assure que 59 % de ses acquisitions nettes correspondent à de nouveaux clients. La croissance des abonnés fibre ne serait donc pas seulement le fruit de migrations internes du cuivre vers le FTTH, mais surtout de clients chipés aux opérateurs voisins, qui ne déploient pas tous au même rythme. 

En détail, voici les quelques chiffres clés à retenir :

  • Clients haut débit : 11,143 millions (+108 000 en trois mois, +350 000 en un an)
  • Clients xDSL : 9,258 millions (-35 000 en trois mois, -172 000 en un an)
  • Clients FTTH : 1,835 million (+145 000 en trois mois, +527 000 en un an)
  • Prises FTTH : 8,373 millions (+439 000 en trois mois, +2,061 millions en un an)
  • Clients « satellite et autres » : 50 000 (-2 000 sur trois mois, -5 000 en un an)
  • Clients bas débit (56k) : 3 000 (stable sur trois mois, - 36 000 en un an)
  • ARPU Haut débit : 33,9 euros (+0,1 euro sur trois mois, +0,5 euro sur un an)

On notera que l'ARPU sur le fixe est en augmentation continue depuis quelques trimestres, grâce notamment aux offres couplées avec la Livebox 4 qui sont légèrement plus chères que celles qu'elles remplacent. Autre explication possible : l'adoption de l'offre « by Canal » pour les clients fibre, qui permet à l'opérateur de jouer quelque peu avec les remises de couplage, et leur taux de TVA. 

Orange Fixe & FTTHOrange pénétration fibre Q3 2017

Concernant le déploiement de la fibre justement, Orange poursuit ses efforts même si l'on note un léger ralentissement du nombre de prises ajoutées au troisième trimestre, avec 439 000 prises, contre 583 000 sur les trois mois précédents. 

Fait notable, le taux de pénétration de la fibre, soit le taux d'abonnés par rapport aux lignes raccordables, est lui aussi en constante augmentation. Il est ainsi passé de 20,72 % il y a un an à 21,92 % aujourd'hui. Non seulement Orange grappille donc des abonnés dans les zones de nouveaux déploiements, mais continue d'en gagner là où elle est présente depuis plus longtemps. L'adoption reste cependant très lente, puisque ce taux était déjà de 10,05 % fin 2012, il y a presque cinq ans... 

Open et Sosh à toute vapeur

Sur le front du mobile, les chiffres sont également très bons. Déjà, Orange a enregistré, tous secteurs confondus 474 000 recrutements nets sur ses offres mobiles. Le prépayé recule nettement, une tendance loin d'être nouvelle et qui touche l'ensemble du secteur, mais les ventes de forfaits caracolent. En comptant le M2M, on arrive à un total de 28,433 millions de lignes, soit 591 000 de mieux qu'il y a trois mois. En excluant cette partie, les recrutements s'établissent à 353 000 abonnés en trois mois. 

Là encore, quelques chiffres clés pour retenir l'essentiel : 

  • Clients mobiles (hors MVNO) : 31,624 millions (+474 000 en trois mois, +2,116 millions en un an)
  • Clients forfait : 28,433 millions (+591 000 en 3 mois, +2,674 millions en un an)
  • Clients forfait (hors MtoM) : 21,365 millions (+353 000 en trois mois, +721 000 en un an)
  • Clients Sosh : 3,554 millions (+117 000 en trois mois, +345 000 en un an)
  • Clients MVNO : 848 000 (+114 000 en trois mois, +112 000 en un an)
  • ARPU : 22,3 euros (+0,6 euro en trois mois, -0,2 euro en un an) 
  • Couverture 4G : 93,8 % de la population (92 % il y a trois mois, 84 % il y a un an) 

L'ARPU apparaît en franche augmentation (+0,6 euro sur trois mois). Cette performance reste à relativiser, puisqu'historiquement Orange connait une nette hausse de cet indicateur au troisième trimestre avant qu'il ne retombe trois mois plus tard sous l'effet des promotions pour les fêtes de fin d'année. Le niveau actuel (22,3 euros) reste d'ailleurs inférieur de 0,2 euro à celui enregistré il y a un an. 

Orange Open et Sosh Q3 17

Ce n'est pas le seul indicateur qu'Orange met en avant. L'opérateur fait tout son possible pour faire basculer ses clients sur des offres dites « convergentes », regroupant l'Internet fixe et un forfait mobile. Orange n'y voit que des avantages, avec un taux de résiliation moins élevé que pour les contrats standards (-3,8 points).

L'ARPCO (revenu mensuel moyen par offre convergente) atteint ainsi 62,5 euros et est stable sur un an, avec une pointe à 65 euros pour les offres Open. Le nombre de lignes mobiles par contrat est également en hausse, à 1,53 (+0,04 sur un an) dont 1,58 sur offres Open (+0,05 sur un an).

Dans le détail, Orange a conquis 292 000 clients supplémentaires sur ses offres mobiles Open au dernier trimestre, ainsi que 165 000 clients Sosh. Il apparait donc que ces deux offres vampirisent petit à petit les forfaits classiques de l'opérateur. Orange affirme ainsi que 59 % de ses clients haut-débit profitent d'une offre convergente, un taux en hausse de 9 points sur un an, tandis que 73 % de ses contrats mobile grand public sont de type SIM-only.


chargement
Chargement des commentaires...