#Replay : anonymat en ligne, humain digitalisé et impression 3D

RIP Jean 33
Accès libre
image dediée
Crédits : lofilolo/iStock/ThinkStock
Télévision
Par
le vendredi 20 octobre 2017 à 18:09
Guénaël Pépin

Ces derniers jours, la télé s'est demandée si l'anonymat (présumé) en ligne a de réels bienfaits, s'est amusée à imaginer les effets du numérique sur l'humanité et ce que la science peut apporter dans la sélection des enfants. Hybridation et eugénisme, nous voilà.

Chaque semaine, nous vous proposons une sélection manuelle de ce qu'il ne fallait pas manquer dans vos programmes TV. Garantie sans sponsoring et autre tracking de vos habitudes, vous permettant de savoir ce qu'il y a d'intéressant à regarder en replay ce week-end (surtout s'il ne fait pas beau et que votre séance de VTT tombe à l'eau).

Nous utilisons ainsi seulement nos petits bras et éventuellement vos suggestions. Si vous repérez une émission qui mérite selon vous de paraître dans notre sélection, vous avez deux possibilités : 

Notez que la sélection se limite pour le moment aux replays de programmes TV, mais pourra s'étendre à d'autres médias. Nous avons pour le moment quelques idées et ferons sans doute des essais dans les semaines à venir. Mais n'hésitez pas à nous proposer vos idées, cette chronique évoluant pour vous et avec vous, à ciel ouvert ;)

Bébés sur mesure, imprimerie et réalité augmentée

Cette semaine, Blow Up d'Arte revient sur la carrière de Jean Rochefort, en dix événements (jusqu'au 17 octobre 2020). La chaine propose aussi une série de documentaires divers. D'un côté, elle explore la possibilité d'obtenir des bébés sur mesure, alors que des parents peuvent déjà choisir le sexe de leur enfant (vidéo disponible jusqu'au 9 décembre). De l'autre, elle revient sur l'aventure de l'imprimerie, répandue grâce à ce cher Gutenberg (jusqu'au 13 novembre).

La chaine s'intéresse aussi au procès du Roundup en 2016 et sur les dangers du glysophate (jusqu'au 16 décembre). Pour sa part, Le Tube de Canal+ se demande si la réalité augmentée réussit enfin son pari, poussée par des succès comme Pokémon GO et l'investissement de grands groupes.

France 5 propose enfin de plonger dans les abysses, pour (re)découvrir la faune sous-marine, à force d'images toujours plus superbes. L'émission est visionnable jusqu'au 26 octobre.

L'anonymat en ligne, nouvelle liberté ?

Dans son dernier épisode, Philosophie relance un débat vieux comme les lettres non-signées. L'anonymat que permettrait les nouvelles technologies est-il un nouvel espace de liberté ? Pour en parler, l'émission invite l'écrivain Yan Perreau (Incognito – Anonymat, histoires d'une contre-culture) et Isabelle Falque-Pierrotin, la présidente de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL), garante de la vie privée en ligne.

L'émission part de la figure (désormais surutilisée) d'Anonymous pour étendre la discussion à des exemples plus concrets, comme des écrivains invisibles. La question du pseudonymat entre bien entendu en compte, ainsi que les limites de l'exercice en ligne.

Revenons sur l'impression 3D (jusqu'au 13 novembre)

Dans un documentaire, Arte dresse un large catalogue des promesses des imprimantes 3D, présentées comme un objet inédit, tout droit sorti d'œuvres de science-fiction. L'émission revient sur les applications de la technique dans de nombreux domaines, de l'industrie à la médecine, où elle permet de concevoir rapidement des prothèses adaptées aux patients.

La critique, s'il y en a une, est bien légère. Le but est surtout de passer en revue ce que cette technologie peut apporter, sans grandement s'interroger sur les limites du procédé, que ce soit en termes de précision ou de coûts. L'émission est au moins à voir pour mesurer les effets que cette nouveauté peut avoir dans certains domaines.

Bienvenue dans l'humanité numérique

Arte multiplie les séries de prospective sur les conséquences des technologies sur l'évolution humaine, incluant le transhumanisme et l'eugénisme. Dans Homo Digitalis, la chaine se demande donc à quoi ressemblerait une copine parfaite (virtuelle), un orgasme ou un bonheur numérique au travail, avec de nombreux dialogues.

Rappelons donc qu'Arte Creative propose déjà d'autres angles comme Cyberlove, au titre explicite, ou encore The Art of gaming sur l'évolution de la considération des jeux vidéo.

Les pouvoirs de l'esprit

Dans sa dernière vidéo en date, BiTS d'Arte s'attaque cette fois au fantasme de contrôler le monde par l'esprit, incarné par des figures comme le professeur Xavier des X-Men. L'idée de la télépathie ou du contrôle mental d'autres êtres peut symboliser des effets réels, bien que plus subtils. Tout comme la télékinésie.

Dans cet épisode, l'équipe prend l'angle historique, déroulant l'évolution des thèmes via certaines œuvres marquantes, comme celles de David Cronenberg dans les années 80... Toujours en cherchant l'évolution du sens au fil des décennies.


chargement
Chargement des commentaires...