Via Kaspersky, des agents israéliens auraient espionné des Russes espionnant les États-Unis

#Popcorn 29
image dediée
Crédits : wragg/iStock
Securité
Par
le mercredi 11 octobre 2017 à 17:49
Vincent Hermann

En quelques jours, plusieurs grands médias américains se sont penchés sur un véritable sac de nœuds digne d’un film d’espionnage : l’éditeur Kaspersky, impliqué dans un éventuel vol de données à la NSA par des agents russes, eux-mêmes surveillés par des agents israéliens.

Tout a commencé en fin de semaine dernière avec un article du Wall Street Journal, que nous avons évoqué récemment dans LeBrief. Des pirates du gouvernement russe auraient dérobé à la NSA des documents hautement confidentiels en 2015, par l’entremise de Kaspersky.

Plus spécifiquement, les agents seraient parvenus à leurs fins en s’attaquant au poste d’un sous-traitant de l’agence américaine. Ce dernier, au mépris des protocoles de sécurité les plus élémentaires, avait ramené ces informations sur son ordinateur personnel. Les espions russes se seraient aperçus de l’existence de ces dossiers via l’analyse des données opérée par Kaspersky.

Le Wall Street Journal ne fournissait cependant que peu d’éléments, évoquant simplement des sources multiples au renseignement américain. Il manquait par ailleurs un élément capital : Kaspersky avait-il volontairement aidé les agents russes, ou ces derniers avaient-ils utilisé une faille quelconque dans le logiciel de sécurité ?

Un carrefour de l'espionnage en 2015

Lisez la suite : 75 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...