Caméra, écouteurs, enceintes, smartphones, ordinateurs : Google veut être partout, avec vous

Cybermen ! 56
Accès libre
image dediée
Smartphones
David Legrand

Google organisait ce soir une conférence #MadeByGoogle afin de dévoiler de nombreuses nouveautés dans les différents secteurs où il est désormais présent, dont des smartphones.

Après Apple il y a quelques semaines, c'était ce soir au tour de Google de faire sa rentrée en dévoilant de nombreux produits et autres partenariats. La société, qui veut être toujours plus présente dans notre quotidien au-delà des appareils mobiles, avait de nombreuses choses à dire.

Elle s'est tout d'abord vantée des 55 millions d'appareils Chromecast vendus, ainsi que du succès rencontré par son Google Wifi aux États-unis et au Canada (même si ses résultats ne sont pas si convaincants). Elle est ensuite revenue sur ce qui a « toujours fait son succès » : repenser des produits déjà existants pour les rendre simples (et gratuits dans le domaine logiciel).

Une manière d'introduire le thème du jour : des produits imaginés par Google, exploitant les services de Google. Et la première véritable annonce fut Voice Match, dont le but est de reconnaître votre voix lors d'une commande vocale envoyée à l'assistant maison. Une façon d'éviter les amis malins qui voudraient commander des produits en ligne pour s'amuser à une soirée, entre autres. Cela permettra aussi de personnaliser les résultats... et le contenu de votre profil. 

Mais surtout, la technologie pourrait entraîner des complications du côté de la vie privée et d'organismes comme la CNIL. Elle restera donc à activer volontairement. Reste à voir quelles fonctionnalités la réclameront pour vous pousser à sauter le pas (Google Wifi et Home ont déjà montré une grande capacité à réduire les possibilités pour ceux qui veulent préserver leur vie privée).

Google Home Mini : une enceinte connectée à 59 euros

Il a ensuite été question de la fameuse enceinte Mini qui va faire regretter leur choix à ceux qui ont opté pour un Google Home à 149 euros, puisqu'elle est annoncée à 59 euros. Elle intègre un haut parleur de 40 mm pour du son « à 360° », supporte le Bluetooth ainsi que le Wi-Fi 802.11ac et propose les mêmes fonctionnalités que sa grande sœur.

Elle sera disponible dans 15 jours. La France sera concernée, tout comme pour Voice Match.

Google MiniGoogle Mini

Il a ensuite été largement question des nouvelles possibilités de l'assistant de Google, sans que l'on sache exactement quand elles seront disponibles et surtout quand la France sera concernée. Pour rappel, cette fonctionnalité est déjà très limitée chez nous, il faudra donc sans doute attendre encore un peu avant que tout cela se concrétise.

Google Home Max et Smart Sound pour les amateurs de son

Un second produit semble viser cette fois le haut de gamme et le HomePod d'Apple : Google Home Max. Il s'agit en effet d'une enceinte misant davantage sur la qualité du son que les produits précédent, et intègrant Smart Sound.

Cette technologie doit améliorer dynamiquement la restitution selon la configuration de la pièce, le tout avec une bonne dose de « Machine learning ». Un mot prononcé de très nombreuses fois ce soir.

Cette enceinte gère de nombreux services, mais pas uniquement ceux de Google, Chromecast ou encore le Bluetooth. Côté tarif, ce sera par contre autre chose : 399 dollars. La disponibilité est annoncée pour la fin de l'année (aux États-unis), avec un an du service YouTube Red offert.

Google Home Max Google Home Max

Pixelbook : Chrome OS passe au format hybride avec stylet

C'était ensuite au tour de Chrome OS avec le Pixelbook « 4-en-1 », qui reprend le design modulaire des Yoga de Lenovo. Il se contente de 1 kg, pour une finesse de 10 mm. Son écran Quad HD de 12,3" annonce une résolution de 235 ppi. Il embarquera dans le meilleur des cas un Core i5 ou i7, 16 Go de mémoire et 512 Go de stockage. 

Il se recharge avec un connecteur USB Type-C et annonce 10 heures d'autonomie. 15 minutes suffisent à retrouver deux heures de fonctionnement. Il pourra être utilisé avec un stylet Google Pixelbook Pen annoncé avec plus de 2 000 points de pression et 10 ms de latence. En cas de présence d'un appareil Android utilisant le même compte Google, le mode modem pourra être activé de manière automatique. 

Côté tarif, comptez 999 dollars minimum. 99 dollars supplémentaires sont demandés pour le stylet. Il ne sera pour le moment pas proposé sur le marché français.

  • Google Pixelbook
  • Google Pixelbook
  • Google Pixelbook
  • Google Pixelbook
  • Google Pixelbook
  • Google Pixelbook
  • Google Pixelbook
  • Google Pixelbook
  • Google Pixelbook

Google Pixel 2 (XL) : dès 649 dollars, mais pas en France

Comme prévu, ce fut ensuite au tour du smartphone Pixel 2 (5" OLED) d'être dévoilé. Disponible en trois coloris (Google s'est moqué des dénominations alambiquées d'Apple) : bleu, blanc et noir. La version XL (6" pOLED 18:9), elle, est proposée seulement en blanc et noir. 

La recharge rapide est annoncée comme capable d'ajouter 7 heures d'autonomie en 15 minutes (USB 3.0 Type-C). La batterie est de 2 700 mAh ou 3520 mAh selon le modèle. Côté SoC, on trouve un Snapdragon 835 épaulé par 4 Go de mémoire et 64 ou 128 Go de stockage.

Le Bluetooth 5.0 est de la partie tout comme le Wi-Fi 802.11ac, le NFC ou même... l'eSIM. Celle-ci est pour le moment uniquement utilisée pour une connexion au réseau du Project Fi de Google, qui ne nécessite donc plus de récupérer ou d'insérer une carte SIM. Une petite annonce qui pourrait provoquer un gros chamboulement. 

Après avoir fait le point sur les capacités logicielles, notamment liées à l'arrivée d'Android 8.0 Oreo, c'est la qualité de l'appareil photo qui a été vantée (12,2 Mpx + 8 Mpx), Google évoquant un score de 98 sur DxOMark. Comme pour de nombreux autres services présentés ce soir, la société a mis en avant ses solutions de « Machine learning » afin d'améliorer, dans le cas présent, la prise de vue (notamment en mode portrait).

Google Pixel 2Google Pixel 2

Côté tarif, comptez 649 dollars et 849 dollars pour ces deux appareils. Ils seront cependant proposés dans un petit nombre de pays... dont la France ne fait pas partie. Pour mieux faire passer la pilule, la société annonce qu'au lancement, un Google Home Mini sera inclus dans le cadre d'une offre spéciale.

Un nouveau casque AR/VR Daydream View accompagne ce lancement. Annoncé à 99 dollars, il se veut plus confortable et équipé de meilleures lentilles. La moindre des choses puisque son tarif est revu à la hausse. Il a également été question de l'arrivée d'accessoires « Made for Google » qui seront proposés par des partenaires certifiés (une trentaine affichée).

On notera enfin la possibilité de « switcher » depuis un appareil tiers en moins de 10 minutes, avec une photo qui évoque clairement une migration depuis l'environnement iOS. Reste maintenant à voir si cet espoir de Google se réalisera, tout du moins dans les quelques marchés concernés par ses nouveautés.

Pixel buds : des écouteurs pour traduire vos conversations

Google a ensuite évoqué ses Google Pixels Buds, des écouteurs connectés. Ils disposent d'une batterie de 120 mAh et se rechargent dans leur boite qui intègre elle-même une batterie de 620 mAh. Une charge assure une autonomie de cinq heures annonces Google.

Ils ont été présentés dans le cadre d'un usage particulier : la traduction en temps réel d'une conversation. Le tout exploite Google Translate, 40 langues étant supportées. On se demande ce que donnera une véritable conversation, hors du cadre contrôlé d'une conférence. Translate n'est en effet pas connu pour sa grande fiabilité, surtout lorsque les phrases commencent à être un peu compliquées. Nous avons donc hâte de pouvoir tester cela.

Tarif : 159 dollars tout de même, pour une disponibilité en novembre (pas en France). Vivement la version Mini ? 

Google Pixel BudsGoogle Pixel Buds

Clips : bientôt une caméra Google chez vous

Pour finir, le géant du Net propose un nouveau produit visant à Googliser tous les instants de votre vie : une petite caméra qui cible le marché des parents et des personnes ayant des animaux, selon la marque.

Clips est pensée pour être utilisée un peu partout, tout le temps et pour récupérer automatiquement (avec reconnaissance faciale notamment) les moments importants, sous la forme de petits clips de quelques secondes (pas plus) sans son. Un concept qui n'est pas sans rappeler la (dérangeante) Xperia Eye annoncée par Sony au MWC 2016

La société insiste sur le fait que tous les traitements effectués le sont localement, qu'une lumière indique quand une prise de vue est effectué et qu'un cache est disponible, comme pour tenter de nous rassurer sur l'exploitation de nos données. Aucune date de disponibilité n'a été donnée, mais on sait déjà qu'il en coûtera... 249 dollars pièce, quand même !

Reste à voir si, là encore, le fait de disposer d'appareils toujours plus intimes et appartenant à Google ne risque pas d'en freiner l'adoption. Réponse dans les mois (et les années) qui viennent...

Google ClipsGoogle Clips

Vous pouvez retrouver l'intégralité de la conférence par ici.


chargement
Chargement des commentaires...