Grand plan d’investissements : 4,4 milliards d’euros pour la modernisation de l’action publique

À fonds la forme 18
image dediée
Crédits : mucahiddin/iStock/ThinkStock
Loi
Par
le mardi 26 septembre 2017 à 08:30
Xavier Berne

Dévoilant le « Grand plan d’investissements » du quinquennat Macron, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé hier matin que 4,4 milliards d’euros serviraient à la modernisation de l’action publique. Le gouvernement ambitionne notamment d’arriver à une dématérialisation de la quasi-totalité des démarches administratives d’ici 2022.

57 milliards d’euros. C’est le moment total des investissements qui devraient être réalisés, sur cinq ans, dans quatre domaines jugés comme prioritaires par l’exécutif :

  • La transition écologique (20 milliards d’euros)
  • Les compétences et l’emploi (15 milliards d’euros)
  • L’innovation (13 milliards d’euros)
  • La construction de « l’État de l’âge numérique » (9 milliards d’euros)

« L’État investit depuis longtemps, mais trop souvent de façon diffuse et éparse » fait valoir l’exécutif dans son dossier de presse. « Un grand plan permet d’avoir une approche globale, lisible et permet de transformer la fonction d’investisseur de l’État. »

rapport pisany
Crédits : Rapport Pisani-Ferry

Le financement de ce plan relèvera en grande partie d’une réorientation de crédits déjà existants (provenant par exemple des précédents « investissements d’avenir » initiés sous Nicolas Sarkozy puis prolongés par François Hollande).

À quelques jours de la présentation du projet de loi de finances pour 2018, le gouvernement espère surtout pouvoir accompagner « durablement la baisse des dépenses publiques ». Avec une ambition : financer des projets qui génèreront des économies durables, avec parfois pour objectif « 1 euro investi pour 1 euro économisé à horizon de 3 ans ».

Objectif : 100 % des services publics dématérialisés à horizon 2022

Lisez la suite : 78 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...