Référendum en Catalogne : le directeur technique de la fondation « .cat » libéré

Et tu bloques, bloques, bloques... 102
image dediée
Crédits : kanuman/iStock
Web MàJ
Par
le vendredi 22 septembre 2017 à 15:22
Guénaël Pépin

Mise à jour : La fondation puntCat affirme ce 22 septembre que son directeur technique, Pep Masoliver, a été libéré après une arrestation à son domicile avant-hier. Les accusations resteraient. L'action de la garde civile espagnole, pour supprimer la présence en ligne du référendum catalan, a été vertement critiquée par l'Electronic Frontier Foundation (EFF) et l'Internet Society, s'inquiétant du rôle donné à l'opérateur du TLD « .cat ».

Alors que la Catalogne compte bientôt décider de son indépendance, l'État espagnol multiplie les actions pour contrecarrer la volonté de l'administration locale. La fondation puntCat, derrière les noms de domaine « .cat » (de culture catalane) a dû bloquer plusieurs sites, avant que son directeur technique ne soit arrêté.

La lutte du gouvernement espagnol contre le référendum d'auto-détermination catalan produit des victimes en ligne. Alors que les Catalans doivent s'exprimer le 1er octobre sur leur indépendance, l'État espagnol a demandé le blocage de noms de domaine y faisant référence et arrêté le directeur des systèmes d'information de la fondation puntCat, Pep Masoliver.

Il s'agit d'une organisation à but non lucratif destinée à la promotion de la culture et de la langue catalanes. Ouvert en 2005, le « .cat »  comptait 111 000 noms de domaine en mai.

L'Espagne tente d'empêcher la tenue du référendum, considéré comme illégal, en arrêtant hier une douzaine de hauts fonctionnaires de la Généralité, qui administre la Catalogne. 10 millions de bulletins de vote ont été saisis, ainsi que 45 000 convocations d'assesseurs des bureaux de vote.

L'action a mené à une manifestation de milliers de personnes à Barcelone, alors que les tensions sont de plus en plus vives sur la question. La garde civile espagnole a mené une vingtaine de perquisitions dans la communauté autonome, notamment chez la fondation puntCat hier matin.

Des noms de domaine suspendus

Lisez la suite : 64 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.

Dernière mise à jour le 22/09/2017 15:22:18

chargement
Chargement des commentaires...